dimanche 4 septembre 2016

L'instruction en famille# Comment?

Aujourd'hui, je vous parle "Instruction en famille"...Enfin ;)!

Cela fait un moment que je me demande QUAND peut-on parler d'IEF ? Est-ce quand le couple parental fait ce choix pour sa famille ? Et ce même si l'enfant n'est pas encore né? Est-ce quand l'enfant a 3 ans ? 6 ans?
Je n'ai évidemment pas la réponse. Chez nous, nous ne parlons pas encore d'IEF. C'est un projet. Nous ne savons pas quand cela sera vraiment concret pour nous, dans nos esprits. À la rentrée prochaine? Lorsque Titouan aura 6 ans ?
Pourtant ce choix est pris depuis bien longtemps!! Et nous sommes convaincus que c'est le mieux pour nous, pour le moment. Mais, voyez-vous, je ne suis pas très à l'aise avec ce terme "officiel".

Chez nous, on vit notre petite vie. Et il se passe tout un tas de choses tous les jours. Toutes ces opportunités sont amenées, la plupart du temps, de façon tout à fait naturelle : une rencontre, un jeu, une lecture, une sortie, etc. La vie, vraiment, tout simplement.

Mais lorsque votre enfant grandit, les "gens" aiment bien savoir concrètement ce que vous faîtes. Il leur faut un nom...ça les rassure!! On ne peut pas leur en vouloir, c'est parfois tellement dur de se détacher de ses croyances!! Alors comme je ne veux pas faire inquiéter les commerçants et les passants du quartier, je crois que très prochainement je me devrais de mettre un mot. Et je pense que je leur parlerai "d'école à la maison". Non pas que ce terme me convienne mais parce que le mot "école" devrait satisfaire leurs potentielles inquiétudes...Et si ça les intéresse je développerai ;)! À ce propos, je vous invite à visionner cette vidéo, une interview de Pierre Lepri :). 

Le jour de la rentrée, un passant s'est inquiété de voir notre petit garçon dans la rue plutôt qu'à l'école : "Bah alors t'es pas à l'école toi??!"
(Bon, en fait, même si nous n'avions pas fait le choix de l'IEF, notre enfant ne serait rentré qu'en Septembre 2017 !).
Titouan a continué de se promener. Je crois qu'il n'y a pas vraiment fait attention. Mais son papa, lui, a répondu, très spontanément: "Bah non...Nous, on va à la plage!!"
(Moi, j'aurais plutôt répondu que mon fils n'avait pas encore l'âge d'être à l'école mais la réponse du papa a été tellement plus "vrai"!!)
Eh oui, le jour de la rentrée nous partions pour une journée à la mer!! C'était notre (pas encore) non-rentrée à nous! Et c'était tellement tellement chouette! 
La veille, Titouan avait eu envie de danser et de peindre beaucoup! Le lendemain, nous avions organisé un pique-nique avec une chouette maman et son Chouetton (futur non-sco lui aussi), près d'un petit ruisseau...et les enfants se sont é-cla-tés!!

Voilà comment j'envisage notre IEF: libre...et adaptée à notre famille!!

Et pour la suite alors ? Titouan va grandir! Pour le moment, je le vois de la même façon. Mais peut-être que notre enfant aura envie de plus de cadre dans ses apprentissages? Peut-être aimera-t-il réaliser des fiches?! L'idée est et restera de partir de ses centres d'intérêts à lui, et de ce qui lui/nous correspond le mieux.

Aujourd'hui, il a deux ans 1/2 et en ce moment, il peut passer deux heures par jour à danser! Il s'amuse à imiter les danseurs de ballet et il est fort fort gracieux! (En toute objectivité maternelle bien sûr ;)). Pour cela, il ne nous demande rien. Il met le cd du moment en marche et il danse. Nous dansons souvent avec lui. Et, parce qu'il nous imitait avec beaucoup d'intérêt, nous lui avons montré un extrait du ballet "Le Lac des Cygnes" :)!
Il connait énormément d'espèces d'animaux. Il aime cuisiner et devient plutôt maître en la matière! Il chante, danse, "joue" de plusieurs instruments, il "compose". Il dessine, peint. Il aime passionnément les livres. Il aime courir, grimper, sauter. Il aime être dehors. Il adore rencontrer du monde (quel que soit son âge, son sexe, sa couleur de peau ou sa religion!). Etc.

Plus tard, je ne penche pas (a priori) pour des cours par correspondance. (Surtout lorsque je vois comment il apprend si naturellement au quotidien!). Mais pourquoi pas? 
Et peut-être même que nous n'aurons pas le choix si les lois en faveur de "plus de contrôle" passent...Et ça, c'est quelque chose que je ne peux absolument pas anticiper!

D'après le livre "Instruire en famille", écrit par Charlotte Dien, il semblerait que ce soit plus facile de ne pas suivre de cours par correspondance si l'enfant n'a jamais connu l'école. Une chance pour nous!
Elle nous rassure en nous disant "Avec le temps, chacun trouve sa propre organisation, ses propres outils et ses propres méthodes. L'essentiel est qu'ils conviennent aux enfants comme aux parents."

Alors, bien sûr, je vous tiendrai au courant de la suite de nos aventures et de mes réflexions à ce sujet. Et plus Titouan grandira, plus cela se précisera...ou pas ;)! 

N'hésitez pas à partager en commentaire votre façon d'envisager l'IEF, vos préoccupations, vos questionnements (et ce, même si cette aventure ne vous concerne pas directement :))!

Pour finir, quelques photos de notre (pas encore) non-rentrée à nous!

Très bonne semaine à vous :)






14 commentaires:

Anonyme a dit…

Coucou Déborah,super j'attendais ce billet avec impatience!Quelle super journée pour cette(pas encore)"non rentrée" de Titouan;)Et c'est chouette de te voir avec sur les photos (photos magnifiques)!Ici nous parlons déjà d'"école à la maison"car bcp de questions justement!Et même si je développe les gens continuent de trouver cela bizarre...Je pars comme toi des centres d'intérêts d'Alex,de ce qui le passionne,etc Et pourtant très souvent les personnes que nous rencontrons sont épatées d'entendre Alex s'exprimer (ex:J'ai hâte de...,la nourriture va dans l'estomac,etc)Bref,on en vient tjs à me dire:"Waouh qu'est ce qu'il parle bien!,Dans quelle école va t il?,Quelle classe?etc" Et quand j'explique qu'il ne va pas à l'école etc les gens deviennent comme distants et effrayés :( Alors qu'à la base ils étaient admiratifs!L'année dernière j'étais très sensible à tout cela,maintenant beaucoup moins;)Nous vivons libres et heureux et tampis à ceux que cela dérangent!Moi je sais qu'Alex apprends énormément et de façon autonome,qu'il à la soif de découvrir et je ne veux pas gâcher tout cela!Je fais ce qui me semble être le mieux pour mon petit garçon et c'est le plus important;)Belle aventure à toi et Titouan(qui est trop mimi)et belle journée à tous les deux:)Barbara

Déborah D. a dit…

Coucou Barbara, eh oui je crois aussi que lorsque les gens commencent à poser des questions on n'a pas vraiment le choix finalement. Par contre, je n'aime pas me justifier etc, du coup lorsqu'il y a méfiance je coupe cours à la conversation !
Mais je suis sûre que les mentalités vont changer de plus en plus. Le travail de Céline Alvarez qui est très médiatisé peut déjà permettre un peu cela!
Très très bonne semaine à vous deux et à très bientôt !
Ps: merci pour ton petit mot concernant les photos 🙂!

altahine a dit…

Bonsoir,
j'aime beaucoup cet article (et pour commencer à cause des photos où vous êtes très beaux tous les trois), tu pourrais l'envoyer à l'EN qui s'inquiète tant du "phénomène"...;) En lisant ce que tu écris à propos de Titouan, en voyant mes enfants, je me dis que l'IEF c'est vraiment un chouette choix quand on se sent de taille à l'assumer.
Moi je me sens prise entre deux feux : je ne condamne nullement ce choix, à certains égards j'aimerais pouvoir le faire, d'ailleurs je suis complètement d'accord avec toi pour dire qu'au quotidien il s'offre mille occasions dans la vie de faire mille découvertes et apprentissages de toutes sortes, et en même temps, quand je vois comment je finis par perdre mon sang-froid ou m'épuiser quand je reste trop à la maison avec les enfants (bon c'est vrai qu'il y a aussi le fait d'avoir la pression du boulot à côté, en vacances je suis quand même plus détendue), je m'en sentirais incapable... Malgré le stress le boulot me donne un équilibre. Et puis déformation professionnelle (ou plutôt mauvais formatage) oblige, je ne me sens pas capable de gérer tous les apprentissages à la fois (je ne me serais pas du tout vue professeur des écoles), fussent-ils autonomes. Je ne me sens pas compétente par exemple en arts plastiques, alors que mes enfants seraient plutôt assez demandeurs (rien que la façon dont je me suis "organisée" hier pour leur faire faire de la peinture, c'était tragi-comique, pourtant j'étais pleine de bonne volonté, et je ne parle pas de ma créativité plutôt pauvre).
Et puis, à l'école, je veux croire qu'il y a tout de même suffisamment de bons côtés, d'ailleurs l'école change petit à petit (en partie sous l'exemple de l'IEF et des pédagogies alternatives, cf Céline Alvarez comme tu l'as dit)... ma rentrée de cette année me donne justement à la fois des sueurs froides devant le boulot qui s'annonce pour la "refondation du collège", et des raisons d'espérer. En fait, les choses tiennent beaucoup aux personnes singulières que sont les enseignants et à leur personnalité (et comme partout, on en trouve toutes sortes). Enfin bref, ça m'intéresse au plus haut point de continuer à suivre vos aventures d'école en famille ! Bon cheminement, à bientôt.

Déborah D. a dit…

Bonjour Nathalie,
Eh bien moi j'aime beaucoup ton commentaire ! Si ça ne t'ennuie pas j'aimerais y répondre lors d'un prochain article 🙂
Il y a tellement de choses à dire que l'espace d'un commentaire n'y suffirait pas!
J'aime beaucoup ton expression "école en famille", je n'y avais pas pensé! Parce que le terme "école à la maison" peut donner l'impression que l'on reste enfermé... Ce qui n'est évidemment pas le cas mais qui est encore un gros cliché de lIEF!
Merci pour tes encouragements et à très vite 🙂

Anonyme a dit…

Bonsoir Déborah,il est vrai qu'il y a temps de choses à dire pour répondre au commentaire d'Altahine.Par exemple moi la musique j'adore, mais je n'ai pas trop le sens du rythme, et malheureusement je ne joue d'aucun instrument de musique...Par contre mes deux frères jouent tout deux de la guitare basse et électrique,de la batterie,du djembe, et quand on va à Liège Alex est baigné dans tout ça;)et s'essaye même à la batterie;)!Bref,cela peux partir aussi d'une rencontre etc.Mes frères sont fou de musique et jouent très très bien pourtant ils ont appris de façon totalement autonome;)Je précise qu'à la maison Alex a quand même des instruments de musique et nous écoutons tous les jours des musiques variées(classique,rock,etc et bien sûr ses albums;)Pour la musique c'est un exemple,mais il y en a plein d'autres;)Hâte de lire ton article;)A très bientôt;)Barbara

Anonyme a dit…

J'en profite pour te demander par rapport à la peinture: Ou en est Titouan?J'ai lu qu'il peint beaucoup;)Avec quelles couleurs?Quelle peinture?Ici Alex peint avec la peinture à doigt Djeco.Je n'ai pas encore acheté de gouache ni d'aquarelle.Il peint au sol,ou sur son chevalet,ou encore à table avec les couleurs primaires uniquement et divers outils.Aurais tu des conseils pour moi?Merci d'avance;)Passe une très belles soirée:)Barbara

Déborah D. a dit…

Bonsoir Barbara
Je suis bien d'accord avec toi en effet et je partage ton ressenti. Il y a tellement de choses à apprendre des autres, ce serait triste de ne se limiter qu'à une ou deux personnes 😉!

Déborah D. a dit…

Coucou Barbara, concernant la peinture, Titouan utilise principalement de la gouache (Giotto Bébé).
Pendant plusieurs mois je ne lui ai proposé que des couleurs primaires. Il a fait ses mélanges et ses observations. Aujourd'hui il utilise toutes les couleurs du pack proposé. Dans quelques temps, et si cela l'interesse, je recommencerai à ne lui proposer que deux couleurs à la fois, histoire qu'il puisse valider ce qu'il sait.
Il fait aussi un peu d'aquarelle et de peinture à doigts.
Il peint souvent assis à table ces derniers temps. Mais je lui propose régulièrement de peindre au sol ou sur son chevalet 🙂.
N'hésite pas si tu as d'autres questions à ce sujet!
Bonne soirée à toi

altahine a dit…

Bonsoir,
J'attendrai avec plaisir et impatience ce prochain article ! :)
En te lisant et en lisant Barbara j'entrevois bien que vous pouvez avoir recours à des "ressources" humaines extérieures dans les domaines qui sont moins votre fort, d'ailleurs cet été c'est aussi ce qui s'est passé pour nous : on a profité des vacances pour rendre visite à mon frère, qui s'est installé un mini studio dans sa cave avec batterie, clavier, guitares... et Solal s'est éclaté comme un dingue pendant deux jours sur la batterie, qu'il kiffe depuis un moment (il a un sacré sens du rythme qui a bluffé ma belle-soeur, elle-même batteuse amateure); quant à moi j'ai profité de pouvoir ressortir mon violon de chez mes parents pour leur en jouer, ça les fascine, et j'adore ces moments partagés d'éveil et de transmission.
Mais comme je l'ai entendu dire à une de mes amies, "mon métier à la maison, c'est maman, pas maîtresse" (cf la rubrique "clichés" je pense), et moi même j'aurais des craintes sur une sorte de mélange des genres difficile à gérer (en ce moment, disons depuis trois semaines -notre retour- je suis d'ailleurs assez souvent en plein désarroi face aux comportements de mon fils, et parfois aussi de ma fille...) : comment gérez-vous les différents moments d'opposition s'il y en a ? Je suis très intéressée par vos témoignages, même si j'ai déjà eu l'occasion de parcourir d'autres blogs comme par exemple celui de Liv et Emy. Ca ne changera pas le fait que je ne pense pas me lancer moi-même dans l'IEF (ou EEF ;) ) mais c'est toujours intéressant d'avoir des exemples précis pour discuter.
Selon vous, quelles "qualités" sont requises pour que l'IEF satisfasse à la fois l'enfant et les parents ? N'y a-t-il pas des limites/des réserves propores à l'IEF tout comme il y en a à tout système (l'école institutionnelle par exemple) ?
Tiens, ça ne vous dirait pas de nous concocter un petit article à deux ( désolée pour le mode "la fille pas gênée qui s'immisce dans le blog d'autrui") ?
Bonne soirée chacune, à bientôt.

Déborah D. a dit…

Bonsoir Nathalie,
Je suis sûre que Maité (Bobo&co) sera ravie de se joindre à moi pour ce prochain article. Avec Barbara, ça risque d'être compliqué à distance mais je suis persuadée qu'elle aura plaisir à apporter son point de vue et son retour d'expérience en commentaire. Et moi j'aurai grand plaisir à la lire!!
Bises!

Anonyme a dit…

Bonsoir Déborah,un grand merci pour ta réponse concernant la peinture;)Pour l'aquarelle quelle marque as tu choisie?Merci d'avance!;)Maintenant pour l'I.E.F j'aime aussi beaucoup l'expression de Nathalie d"école en famille";),et je comprends que ses p'tits bouts soient fascinés quand elle joue du violon;)!Je lirai donc avec grand plaisir votre prochain article sur l'I.E.F (comme à chaque fois;))Tu sais à quel point j'aime te lire;)Belle soirée et à très bientôt;)Barbara

Anonyme a dit…

Et aussi un grand merci à Nathalie qui avait pensé à moi...C'est en effet dommage que nous habitons si loin l'une de l'autre ,mais j'espère qu'un jour nous nous rencontrerons;)Ce serai un grand plaisir pour moi:)Barbara

Déborah D. a dit…

Bonsoir Barbara,
Pour l'aquarelle c'est pour le moment celle d'Ikea! J'ai celle de la marque Stockmar en stock. Elle a un sacré coût, alors j'attends que Titouan grandisse un peu avant de la lui proposer 🙂.

J'ai un peu répondu à ta place pour l'article, ça me paraissait un peu trop compliqué à organiser...

Si nous venons en Belgique, soit assurée que nous vous contacterons! Et si vous faites une escapade à Paris, on organisera une rencontre bien sûr!!
A très bientôt 🙂

Anonyme a dit…

Merci Déborah j'ai déjà acheter les pinceaux Ikea comme tu me les avaient conseillés il y a qqs mois, ils sont en effet idéal pour les petites mains;)Pour l'article je comprends très bien, et pour Paris nous viendrons c'est sûr car je ne suis encore jamais venue en France et j'en rêve!(j'ai pourtant passé mon enfance dans un joli village à 2 pas de la frontière française;))Passe une très belle journée:)Barbara