vendredi 24 juin 2016

Remplacer la punition

Si vous lisez ce blog, il est fort probable que la punition ne fasse absolument pas partie de votre quotidien. Mais il se peut aussi que vous y pensiez, parfois, dans certaines situations ou lorsque vous êtes très très fatigué(e)s ou frustré(e) ou en colère...
Aujourd'hui, je vous parle des effets néfastes de la punition et je vous donne quelques alternatives, d'autres façons de susciter la coopération, partagées par Adele Faber et Elaine Mazlish.

Peut-être avez-vous été puni(e) enfant? Du coup, il est sans doute facile pour vous de vous souvenir de ce que vous ressentiez lorsque vous étiez puni(e), mis(e) à l'écart, privé(e) de quelque chose, etc.
En fonction de notre tempérament, on ne ressentira pas nécessairement la même chose. Certains éprouvent de la colère, de la rancoeur, une envie de vengeance. D'autres se sentent humiliés ou rejetés. D'autres encore se sentent pitoyables...
Quoi qu'il en soit, on ne ressent rien de bien positif à être puni(e).
Souvent d'ailleurs, on se souvient du sentiment mais plus de la bêtise ou de la faute commise..
Car puni(e), seul(e) dans sa chambre, l'enfant est rarement en train de se dire "J'ai tapé Maman, c'est pas possible. La prochaine fois, je lui dirais avec des mots lorsque je suis en colère". Non, a priori, l'enfant en question est plutôt en train de se dire: "Maman est méchante!! Moi j'avais besoin d'un câlin, j'ai passé une mauvaise journée. Elle n'a rien compris!", ou "Maman a raison. Je suis méchant".
Avez-vous remarqué, tout simplement, que la punition ne marche pas sur le long terme?? Certes, cela arrête un comportement sur le moment...mais l'enfant recommence! Parfois, quelques minutes après avoir été puni! Au lieu d'amener l'enfant à regretter ce qu'il vient de faire et à réfléchir aux façons de se reprendre, la punition le remplit de désir de vengeance.
Dans tous les cas, en punissant un enfant on ne lui laisse pas la possibilité de faire l'expérience d'un processus intérieur très important, celui de faire face à sa mauvaise conduite et de prendre ses responsabilités.
Voilà quelques habiletés proposées par Adele Faber et Elaine Mazlish:

1. Exprimez vos sentiments avec vigueur, sans attaquer la personnalité de l'enfant
"Je suis furieux de voir qu'on a laissé ma nouvelle scie dehors à rouiller sous la pluie!"

2. Exprimez vos attentes 
"Je m'attends à ce qu'on rapporte les outils qu'on m'a empruntés"

3. Montrez à l'enfant comment redresser la situation
"Cette scie a maintenant grand besoin d'un peu de laine d'acier et de beaucoup d'huile de coude"

4. Offrez un choix à l'enfant
"Tu peux emprunter mes outils et les rapporter ou bien tu peux dire adieu au privilège de t'en servir. À toi de choisir"

5. Passez à l'action
L'enfant: "Pourquoi le cadenas sur la boîte à outils?"
Le père: "Dis-moi pourquoi."

6. Utilisez la résolution de problème
"Que pouvons-nous faire pour que tu puisses utiliser mes outils quand tu en as besoin, et pour que je sois certain de les retrouver quand j'en ai besoin?"

Pour en savoir plus, je vous invite à lire "Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent".

Enfin, une petite idée que j'aime bien, lue dans "La discipline positive" de Jane Nelsen est le fait de créer un espace en cas de crise du parent ou de l'enfant. Lorsque l'un ou l'autre est en colère, il peut s'y réfugier. Il peut aussi inviter quelqu'un à venir avec lui au besoin. L'adulte montrera l'exemple :).
Pourquoi j'aime bien cette idée? J'ai remarqué que lorsqu'un "Je vais te punir" traverse l'esprit du parent, c'est souvent qu'il a envie de crier : "Je n'en peux plus!!". Et lorsque l'on n'en peut plus, on a besoin de se calmer. C'est notre problème. Pas celui de l'enfant. Bien sûr si notre grosse colère a été provoquée par notre enfant, alors on pourra exprimer ses sentiments et ses attentes...une fois calmé(e) ;). Ça sortira sans doute mieux ainsi :D!
À la maison, nous n'avons pas la place de créer cet endroit. Toutefois, lorsque je sens la colère (trop) monter en moi et que clairement, Titouan y est pour quelque chose, je lui dis que j'ai besoin d'un temps de calme et je m'enferme, seule, dans une pièce. Cela ne dure pas longtemps. Deux minutes peut-être. Le temps de respirer et de réfléchir à comment je vais lui dire les choses de façon à ce que cela ne l'attaque pas lui.
Vous vous en doutez, Titouan ne m'attends pas derrière la porte avec un livre...! Il tambourine à la porte, pleure, me dit qu'il est, du coup, lui aussi en colère, etc. Nous en discutons ensuite après un gros gros câlin :).



Et vous, avez-vous déjà ressenti cette envie de punir votre enfant?
Avez-vous d'autres manières de procéder?

Bon week-end à vous :).

lundi 20 juin 2016

Livre: Mon arbre

































Cet album, magnifiquement illustré par Ilya Green, fait partie, lui aussi, de nos coups de coeur :).
"Mon arbre" raconte l'histoire d'un petit garçon qui voit le jour dans un petit cocon. Il part bien vite à la recherche d'une maison. En chemin, il rencontre un chat. Ensemble, ils vont chercher un endroit parfait pour eux. Le trou d'une chouette? Un nid? La maison des loirs?
Ce sera finalement les bras de sa maman qu'il choisira :).
Le texte est très simple. Facilement accessible, dès un an.
Un bel album sur le lien mère-enfant que je vous recommande pour un tout-petit!
Belle soirée chez vous!

Ps: Beaucoup de fatigue ici...mais je reviens bien vite plus activement, soyez-en sûrs!!

mardi 7 juin 2016

Livre: Mon amour

Aujourd'hui, je vous parle d'un album "coup de coeur", un album que vous connaissez sans doute déjà mais qui ne pouvait pas ne pas être sur ce blog ;)!
"Mon amour" d'Astrid Desbordes et Pauline Martin est une ode à l'amour, entre un parent et son enfant. Cet amour inconditionnel, que tous les enfants du monde devraient avoir la chance de connaître. 
Les mots sonnent juste et savent toucher les très jeunes enfants comme les adultes. (Si vous ne connaissez pas encore, prévoyez le p'tit mouchoir ;)!).
Le message est fabuleux, les illustrations très modernes.
Certaines phrases sont très très subtiles et pourront donc être explicitées à son enfant, au besoin.
Cet album délicat et poétique parle beaucoup à mon petit garçon. Je ne me lasse pas de lui raconter!
Et c'est avec grand bonheur que je l'entends me dire à son tour: "Je t'aime chaque jour. Et pour toujours." ♥♥




Si vous cherchez d'autres albums sur ce thème, je vous invite à faire un tour sur le blog d'altahine, avec "Très, très fort" que nous avons aussi et que nous adorons, et avec le très joli "Je t'aime tous les jours". Bonnes lectures!
N'hésitez pas à partager vos découvertes en commentaires :)!