lundi 23 novembre 2015

Susciter la coopération

Peut-être avez-vous parfois quelques difficultés à susciter la coopération chez vos enfants dans certains des actes quotidien? Pour nous, par exemple, s'habiller et changer la couche..relève bien souvent encore du défi!! (Quoi que je note une nette amélioration depuis que nous avons mis en place quelques habilités dont je vous parle ensuite ;)).

"Quand le parent n'a plus d'attente, l'enfant ne subit plus de pression, son opposition tombe.
Attention, le lâcher-prise n'est pas un truc pour obtenir reddition. Il y a des choses sur lesquelles on peut lâcher, plus qu'on ne le croit. En revanche, il y a aussi nombre d'aspects absolument non négociables, imposés par les nécessités de la socialisation, pour la santé, voire la survie de l'enfant. Pas question de faire du lâcher-prise une technique universelle. Et lâcher-prise n'est pas laisser faire!
Le lâcher-prise est utile parce que l'opposition de l'enfant  porte plus souvent sur le processus que sur le contenu! L'enfant ne s'oppose pas vraiment à mettre son pantalon, mais à la manière dont vous le lui avez demandé, ou parce qu'il veut d'abord les chaussettes, ou..". Extrait du livre "J'ai tout essayé" d'Isabelle Filliozat.

Éviter de donner des ordres nous permet, entres autres, de lâcher-prise et de susciter la coopération: 
- Installer des associations: bottes pour quand c'est mouillé, etc.
- Installer des routines, des suites de gestes.
- Poser des questions, faire réfléchir.
- Mettre l'enfant en position de décider ne serait-ce qu'une petite chose.
- Donner des informations.
- Donner des choix.
Je vous en parlais ici.

Un aménagement adapté est essentiel pour permettre à notre enfant d'être autonome et acteur sur de nombreux points. Et cela contribue grandement aussi à nous éviter de donner des ordres!!

Pour poursuivre, voici quelques habilités proposées par Adele Faber et Elaine Mazlish et extraites de leur ouvrage "Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent.". Celles-ci s'adressent à des enfants de plus de 2 ou 3 ans (ou avant pour certaines!):

Pour susciter la coopération d'un enfant:
1. Décrivez ce que vous voyez ou décrivez le problème
Il y a une serviette humide sur le lit
2. Donnez des renseignements
La serviette mouille ma couverture
3. Dites-le en un mot!
La serviette!
4. Décrivez ce que vous ressentez
Je n'aime pas dormir dans un lit humide!
5. Écrivez une note
(Au-dessus du porte-serviettes) S'il te plaît, replace-moi ici pour que je puisse sécher. Merci! Ta serviette.

Pour un petit enfant de moins de trois ans, on pourra sans doute reprendre aisément les quatre premières habilités. Pour le moment, ce qui touche le plus Titouan ce sont les habilités 1, 3 et 4.
Grâce à ces habilités, le jeune enfant ne se sent ni dépendant ni coupable mais au contraire valorisé, acteur et responsable.

Fort heureusement, ce n'est pas parce que nous allons utiliser ces habilités de façon appropriée que nos enfants vont toujours réagir en conséquences!! Ce ne sont pas des robots!! (Je vous déçois là ;)?)
Il ne s'agit pas de présenter une série de technique de manipulation du comportement, capable d'entraîner une réaction automatique.
Ce ne sont pas des "astuces" mais bien des idées, des propositions, etc.
Il s'agit surtout de s'adresser à ce qu'il y a de meilleur chez les enfants: leur intelligence, leur initiative, leur sens des responsabilités, leur sens de l'humour, leur capacité à être sensibles aux besoins des autres.
Il s'agit de créer un climat émotionnel qui encourage les enfants à coopérer, parce qu'ils se soucient d'eux-mêmes et qu'ils se soucient de nous.

Notre expérience:
S'habiller et changer la couche sont deux moments chez nous qui posaient (et posent encore parfois) régulièrement soucis.
Si l'on y réfléchit bien ce sont deux moments où notre enfant a encore besoin de nous. Bien sûr il est maintenant capable de faire de plus en plus de choses seul. Cependant, il reste dépendant pour pas mal de petits trucs. Je crois que c'est là un point clé pour nous.
En effet, pour toutes les autres actions quotidiennes, Titouan agit intégralement seul: se laver, manger, boire, etc. Je ne l'assiste presque pas..
Alors, j'ai choisi de mettre en place quelques habilités. Plutôt que de lui dire: "Maintenant c'est le moment de s'habiller" ou "On s'habille!" qui se solde toujours par un petit garçon qui s'en va en courant, je lui demande: "Qu'est-ce qu'on fait après le petit déjeuner?" ou "Tu aimerais choisir ton pantalon ou ton pull?" ou encore "Nous avons besoin de s'habiller pour aller nous promener".
En règle générale, Titouan est réceptif et s'en va en courant pour chercher...ses vêtements cette fois ;).
Eh oui je dis "en règle générale" parce que parfois il n'a pas envie, tout simplement. S'il n'y a aucune obligation à ce que nous sortions là tout de suite, je lui dis: "Quand tu sera prêt à t'habiller, je serai prête à t'aider". Souvent, il m'amène ses habits dans les cinq minutes qui suivent..
Parfois, nous avons une obligation (ou plutôt "J'ai" une obligation), je lui explique: "Je n'ai pas envie d'arriver en retard à mon rendez-vous. J'ai besoin que tu sois habillé." Quelque fois, il coopère suite à ces explications.
D'autres fois, ce n'est pas le cas. Je lui dis alors "Je comprends que tu préférerais rester en pyjama, le problème c'est que je suis pressée et que je dois me dépêcher. " Il lui arrive, à ce moment là, de coopérer. Si ce n'est pas le cas, je l'habille contraint et forcé..Cela ne me plaît pas du tout mais je suis souvent à cours d'idées à ce moment là..! Heureusement c'est de plus en plus rare!
En ce qui concerne le change de couche, c'est un peu différent. Le papa choisit souvent de distraire Titouan: un livre, un jeu, etc. Et généralement cela se passe sans trop d'encombres. En effet, le jeu est souvent un moyen très agréable de faire passer un moment qui peut l'être moins..
Avec moi c'est plus difficile parce que je vise plutôt la collaboration que la distraction..Du coup, j'essaie de le faire participer au maximum: prendre la couche, mettre le liniment sur le coton, se nettoyer, mettre à la poubelle, etc. Le problème c'est qu'il n'a absolument pas envie de rester immobile, que ce soit debout ou allongé. Il ne cri pas ou ne se débat pas mais il cherche à s'enfuir..Il m'arrive de lui changer la couche en plusieurs fois ;). Ce moment, quoi qu'il se passe de mieux en mieux, n'est pas encore très détendu!

Chaque fois que Titouan coopère, je le remercie: "Merci de me donner ta jambe pour que je puisse mettre ton pantalon", "Merci de rester allongé sans bouger lorsque je te change la couche", etc.
Depuis que nous avons mis ces habilités en place, je note une réelle amélioration. Il participe plus volontiers et coopère. Si une habilité ne l'amène pas plus à coopérer, je change d'habilité et parfois j'en essaie plusieurs..Je tâche de trouver celle qui nous convient le mieux pour tel moment. Cela change souvent et je dois donc très régulièrement m'ajuster.
Si c'est au début une gymnastique de l'esprit, au final cela devient tout à fait spontané.

Coopérer est un état d'esprit qui me semble indispensable pour un bien vivre ensemble. Tout peut être prétexte à susciter la coopération de votre enfant. Par exemple, plutôt que de lui proposer de classiques jeux de compétition, pourquoi ne pas lui proposer des jeux de coopération? Il en existe de plus en plus! Certains sont accessibles dès 2 ans :).

Et chez vous, comment cela se passe-t-il?

Je vous souhaite à tous une belle soirée et je vous parle très vite de l'accompagnement d'un enfant en proie à une crise émotionnelle...!

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Coucou Deborah,Ho super de nouveaux articles:)cela me change un peu les idées,et rien de tel que l'éducation bienveillante dans ce monde de brutes...:( Ici le change etc ne pose pas problème en général Alexandre coopère facilement,par contre c'est pour les repas que cela se corse;) Alexandre ne tiens pas en place,mange sa tartine du petit déjeuner parfois en marchant dans l'appartement,et je le laisse faire car je me dit c'est toujours ça qu'il mange,car à part le petit déjeuner,certains fruits,des laitages ou des pâtes au saumon fumé qu'il adoooore et bien il refuse de manger,sors de table.Impossible de lui faire avaler de la viande(il ne veux que du jambon),des oeufs,ou des légumes,du riz ou autre.Je m'inquiète pour les carences etc malgré que les docteurs me disent de pas m'en faire et que c'est son asthme qui coupe l'appétit hum je ne sais pas...Peux être dans un prochain article aurait tu des idées pour les repas?Et je précise que pourtant il ne mange ni bonbons etc parce que les docteurs pensait que je lui donnait peux être des biscuits toute la journée haha,mais non même une couque au chocolat Alexandre refuse!Il mange quand même tps en tps les gâteaux fait maison.On m'a aussi dit(le pédiatre)qu'il imitait peux être ce qu'il voit de son demi frère au moment des repas...c'est possible aussi bref un peu perdue;)Passe une belle journée avec Titouan (trop mimi)Merci.Barbara

Déborah Defaux a dit…

Bonjour Barbara :)
Pour le repas, je risque de te décevoir mais je n'ai absolument de recettes miracles. Est-il en bonne santé? Dans le sens où son IMC est correct? Si c'est le cas, continues de le laisser faire comme il l'entend. Plus tu insisteras, plus il bloquera..Par ailleurs, peut-être aimerait-il le quinoa ou les lentilles? Cela pourrait remplacer ses apports en protéïnes.
Titouan n'est pas un gros mangeur. Je le laisse faire. S'il préfère manger sa tartine sur le canapé, pas de soucis. S'il préfère manger en plusieurs petits repas, pas de soucis non plus. S'il ne veut rien manger de la journée, pas de soucis non plus. S'il mange que des gâteaux ou du fromage tel jour, pas de soucis encore! En règle générale, après quelques jours où il ne mange pas grand chose, il dévore pendant plusieurs jours. C'est ainsi qu'il s'équilibre.
D'ailleurs, un enfant qui va bien s'équilibrera naturellement pour peu que l'on laisse à sa disposition ce qu'il faut pour cela. Ne regardons pas non plus l'équilibre sur une journée mais plutôt sur une semaine.
J'avais écrit eux articles à ce sujet: "Premiers repas", ici: http://lejournaldetitouan.blogspot.fr/2015/04/premiers-repas.html
Et "Mon enfant ne mange rien", ici: http://lejournaldetitouan.blogspot.fr/2015/06/mon-enfant-ne-mange-pas.html
J'espère que cela pourra t'aider à relativiser :)

Anonyme a dit…

Merci Déborah pour ta réponse cela me rassure un peu quand même;)J'ai déjà essayé des galettes végétariennes avec lentilles corail et boulgour justement pour essayer qu'il mange des légumineuses mais il se méfie de tout ce qu'il n'a jamais vu (et en général refuse).Il y a eu un gros blocage vers 1 an et demie et depuis ce n'est pas évident.Son IMC est correct,pour la santé il est sous traitement mais malgré cela il à souvent des crises d'asthme(avant son traitement c'était crises tous les jours,toutes les nuits il s'étouffait,je dormais assise avec Alex contre moi pour qu'il respire plus facilement).Le pneumologue m'a dit que ses défenses immunitaires étaient très faibles(d'ailleurs il à souvent des aphtes).Il a aussi souvent de la constipation(on à déjà du aller en urgence à l'hôpital suite à des radios)ou il fallai faire des lavements(et la aussi traitement).Bref,je vais faire comme tu dis et essayer de ne pas trop insister.D'un côté on m'a dit que dans son cas justement c'est bien qu'il est toujours allaité pour couvrir des besoins ex fer etc ;)Merci encore:)Passe une bonne fin de journée

Déborah Defaux a dit…

Bonsoir Barbara, si d'un point de vue médical tout va bien et que tu n'as aucune consigne particulière de ce côté là, alors vraiment tu peux te détendre :). Maintenant je sais que ça peut être difficile à vivre de voir son enfant qui ne mange presque rien..L'allaitement l'aide à se réguler. J'observe que lorsque Titouan mange peu de solide alors il tète beaucoup plus. Et inversement ;).
Faisons-leur confiance :)
D'autre part, la néophobie (peur d'un nouvel aliment) n'est pas rare entre 2 et 6 ans. Cela passe avec le temps :).
Bonne soirée :)

altahine a dit…

C'est marrant je me reconnais dans plusieurs de tes phrases, notamment : "Avec moi c'est plus difficile parce que je vise plutôt la collaboration que la distraction." ^^ Bien que je joue souvent et volontiers avec mes enfants, je ne suis pas une grande fan du détournement d'attention (même s'il m'arrive aussi d'y avoir recours).
Si Solal et Louna sont généralement plutôt (voire très) coopératif, il arrive de plus en plus qu'ils rechignent un peu à aller au bain (surtout Solal, en ce moment) ou à la sieste... J'essaie de temporiser en lâchant prise, en leur offrant une alternative, ou comme toi, en expliquant... mais pareil, ça ne marche pas à tous les coups.
Mais les "habilités" dont tu parles me paraissent une piste très intéressante, je vais essayer de penser à les mettre en pratique. Bon mercredi !

Déborah Defaux a dit…

Bonjour altahine,
la grande majorité du temps, les enfants coopèrent, maintenant des enfants qui refusent (un peu) c'est inévitable et c'est même sain ;).
Oui tu l'auras compris lorsque je parle de "distraction" je parle en effet de ce détournement d'attention..que j'utilise aussi parfois lorsque je ne vois plus que ça ^^!
Le mot "habilités" est un terme employé par Faber et Mazlish, justement pour montrer que ce n'est pas une astuce/technique ou autre chose de ce genre ;). Je commence à réellement me les approprier et je note la différence avec Titouan! Tu me diras ;)!
J'espère que les soucis personnels se sont arrangés.. Un très bon mercredi à toi et ta petite famille.

Anonyme a dit…

Bonjour Deborah,en effet quand Alexandre mange moins il tête beaucoup plus!:)Merci pour tes conseils et ton écoute cela m'a aidée à déstresser un peu par rapport aux repas!Passe une belle journée:)