vendredi 2 octobre 2015

L'herbe du voisin...

Lorsque j'accompagne mon enfant au square,  nous prenons souvent avec nous un ballon ou un seau/râteau/pelle. 
Si nous avons pris le ballon, mon garçon jette son dévolu sur le seau d'un "camarade" de bac à sable. Si nous avons pris tout ce qu'il faut pour jouer au sable, il se précipite sur le ballon du voisin...
Bah oui, l'herbe est bien plus verte chez le voisin c'est bien connu!
(Et non je ne prends pas tous ses jeux avec moi ;)).
Mais comment ce fait-ce?
Je laisse la revue "Métier de la petite enfance" (Décembre 2007) répondre à ma place: "Prendre ou vouloir prendre le jouet de l’autre entre 12 et 30 mois, ne signifie pas que l’enfant est « agressif ou jaloux ou égoïste » mais qu’il est encore dans une phase où conscience de soi et de l’autre ne sont pas différenciées. Il faut attendre environ l’âge de 3 ans, avec le développement du langage, du « MOI », du « JE », avec l’expression d’une pensée propre pour que l’enfant ait conscience qu’il est lui et que l’autre est un autre.
Avant cet âge, il passe par une période plus ou moins longue de « confusion » avec les autres enfants, un besoin d’identification qui le conduit à vouloir « être l’autre ». Cela se traduit par l’envie de prendre le jouet ou la place de l’autre, pour lui prendre son « action » en quelque sorte. D’ailleurs une fois l’objet pris, l’enfant ne joue parfois pas avec, et les adultes de dire : «Et voilà, non seulement tu prends l’objet de Théo mais en plus tu ne joues pas avec, tu n’es vraiment pas sympa!!». Cette situation banale, traduit bien que le jeune enfant voulait jouer avec l’autre mais en étant lui…Les conflits autour des objets, jeux, jouets… entre jeunes enfants ne sont pas de l’agressivité, de la jalousie… mais une expérience indispensable de découverte de soi et de l’autre : « Je résiste donc je suis…Ça résiste en face il y a donc quelqu’un… ».
Cette montée des conflits dans la deuxième année est normale et va diminuer au fur et à mesure que les enfants vont développer d’autres façons de communiquer comme le langage, la motricité…" 

Et lorsque mon garçon se dirige vers un jouet qui n'est pas le sien, il y a les réactions "classiques" des adultes. Le parent ou la nounou peuvent avoir deux réactions. Parfois, la personne se rue sur le jouet, et regarde, méfiante, mon petit garçon qui s'apprête à toucher la sonnette du vélo...Si, si!
Parfois, la personne est très détendue et propose à mon fils d'essayer le super jouet!
Et puis, il y a la réaction possible d'un tout petit. Le propriétaire du vélo en personne ne veut pas que quelqu'un d'autre s'approche de son bien. Dans ce cas, j'explique à Titouan: "C'est le vélo du garçon. Il a envie de le garder pour lui pour l'instant." Et nous partons. Titouan accepte très bien ce genre de phrases.
Mais parfois, le parent/la nounou insiste pour que le petit enfant prête son jouet: "Non mais, qu'est-ce que c'est que ça!! On prête voyons!". Ce à quoi, je réponds systématiquement: "Non, non il n'est pas obligé du tout! C'est à lui! Il a le droit de le garder pour lui! Tout va bien, nous allons aller faire autre chose!". Et le petit enfant souvent semble étonné de ma réponse puis sourit et parfois tend même le jouet à mon garçon!
Hier, pour la première fois, Titouan n'a pas voulu prêter son ballon. Une petite fille avait très envie de jouer avec le ballon de Titouan. Mais lui aussi! La maman s'est excusée auprès de sa fille (en pleurs) de ne pas lui avoir pris le sien... J'ai alors proposé à Titouan: "Vous pouvez jouer tous les deux! Tu lui lances le ballon et elle te le relances". Titouan a lancé son ballon en direction de la fillette (ravie) puis celle-ci lui a redonné. Mais lorsque mon garçon a eu de nouveau le ballon dans ses mains, il n'a pas voulu le relancer. La maman lui a dit: "Oui petit coeur il est à toi ce ballon!" :). Parfait.
Egoïste un enfant?
La revue "Métier de la petite enfance" poursuit: "De la même manière, et pour les mêmes raisons, le jeune enfant ne veut pas prêter ou a du mal à attendre son tour. Parce que prêter, c’est perdre l’objet que l’enfant a dans l’immédiat, pour supporter cela il faut pouvoir penser le « futur », anticiper qu’on va récupérer l’objet après que l’autre ait joué avec. Or un jeune enfant n’a pas la même notion du temps qu’un adulte, il vit complètement dans le PRESENT. De plus il ne peut voir un enfant jouer devant lui sans avoir envie de faire la même chose, alors comment supporter de donner son jouet ou d’attendre son tour longtemps? C’est à l’approche des 3 ans, lorsque la conscience de soi et la conscience de l’autre ce sont différenciées que les enfants peuvent jouer ensemble avec des rôles différents et peuvent prêter. Ne pas vouloir prêter son jouet n’est pas un signe d’égoïsme pour un jeune enfant, juste une phase de son développement psychologique".
Pour ma part, depuis que Titouan est tout petit, j'insiste sur le fait que: "Oui tu as le droit de garder ta poupée dans tes bras. Elle est à toi." (Quitte à passer pour une mère qui gâte son enfant ;)), "La petite fille a le seau dans ses mains pour le moment. Tu pourras le prendre lorsqu'elle en aura terminé." Titouan n'est pas encore entré en crise de rage pour cela. Jusque là il accepte.
Il est rassuré sur le fait qu'il peut garder tel objet avec lui. Il accepte ainsi bien mieux, le fait que l'autre enfant veuille garder telle chose pour lui. Et...il "prête" ou rend très très facilement!! Avec le sourire et spontanément :). Pour le moment ;)!

Bon week-end :)

7 commentaires:

altahine a dit…

C'est très intéressant, et c'est vrai que de nombreux adultes ont encore du chemin à faire pour éviter d'avoir une réaction à "contresens"...
C'est vrai que c'est difficile pour un enfant tout petit de comprendre et de s'approprier la notion de "moi" et de la différencier de "toi" ou "lui/elle", je le vois très bien avec Louna qui parle d'elle à la 3e ou à la 2e personne (c'est-à-dire, comme elle entend que les grandes personnes s'adressent à elle)! ^^
Mes enfants ont des réactions assez proches de celles de Titouan (et moi des tiennes^^), c'est rarissime jusqu'à présent qu'il y ait vraiment drame pour le partage d'un jouet à la maison, et il n'y en a jamais à l'extérieur. Et puis, étant 2 depuis toujours, ils sont bien obligés, souvent, d'attendre "leur tour".
Merci pour cet article !

Anonyme a dit…

C'est un article très intéressant,pour ma part je n'ai pour l'instant jamais été dans la situation ou Alexandre aurai refuser de prêter un jouet.Au contraire c'est même sa façon à lui de souhaiter la bienvenue ;)quand il y a un invité à la maison(adulte ou enfant)il tends directement un jouet;)Bien sûr cela va peut être changer je ne sais pas:)Par contre j'ai aussi observé à la plaine de jeux des situations comme tu as décrites et souvent quand Alex s'approche de trop près d'un vélo ou autre bcp d'enfants sont méfiants ou sur la défensive,et comme toi je parle alors à Alex et il part alors jouer à autre chose.Ayant travaillé dans une maison d'enfants cela arrivait tous les jours les pleurs etc pour un jouet.Je me suis déjà interrogée par rapport justement au fait qu'Alex prête facilement et je me demandai ce qu'il pouvait penser qd un enfant refusai de prêter ou de jouer avec lui(se sent t il rejeté etc)car cela est déjà arriver qu'Alex s'approche simplement,ne touche pas le jouet (mais observe simplement),et que un enfant le pousse,et les parents ne disent RIEN...Alex n'a jamais taper,etc je pense que cela dépend aussi de ce qu'un enfant observe autour de lui...Et par rapport à un article que tu as écrit sur les périodes sensibles chez l'enfant Alexandre est en plein ds la période politesse et courtoisie ;)et c'est trop mimi "oui maman j'arrive tout suite";)belle et douce journée à toi et ton p'tit bout.Barbara

Déborah Defaux a dit…

@altahine: Merci! C'est vrai que de nombreux adultes n'ont pas du tout conscience de tout cela et du coup il peut y avoir des malentendus et c'est dommage pour tout le monde je trouve!
Bonne semaine à toi :)

@Barbara: Comme toi je me suis demandée d'où venait le fait que Titouan "prête" si facilement pour le moment. Je pense qu'il y a mon attitude bien sûr mais aussi son tempérament, et peut-être aussi le fait qu'il ne fréquente pas la collectivité?
Lorsque nous avons des invités Titouan accueille avec un jouet, un livre comme le fait ton Alexandre :).
Par ailleurs un enfant qui tape/mord/griffe c'est classique même s'il est entouré d'adultes doux et bienveillants. Une idée de prochain article peut-être?
Bonne semaine à toi aussi :)

Anonyme a dit…

Coucou Deborah :)Je pense aussi que le fait que nos deux loulous ne fréquentent pas la collectivité y est pour bcp.J'ai pensé exactement la même chose;),car souvent c'est aussi par imitation de ce que peux observer un enfant.Et cela t'es t il déjà arrivée que Titouan donne qqch à un enfant et que celui ci le repousse?Souvent j'ai peur que Alexandre se sente triste et souvent je ne sais pas quoi dire:( Ce sont des situations pas tjs évidentes.Mais tu as raison c'est certain que l'attitude de l'adulte y est aussi pour bcp ,ainsi que le tempérament de l'enfant.Pour l'article ce serait en effet une très bonne idée.Pour ma part avec Alexandre il ne tape pas etc, mais déjà je trouve cela absurde quand un parent tape(même petite tape)pour faire comprendre à son enfant que c'est mal de taper.Comment un enfant comprendrai que c'est mal s'il se fait taper lui même...mais savoir aussi pq un enfant réagi ainsi serai très interressant car souvent cela arrive à la plaine de jeux etc :( Très belle semaine à toi aussi :) P.S Alexandre ne tape pas mais depuis qq temps qd qqch le rend triste il se jette par terre en pleurant :( Hier,il l'a fait plusieurs fois quand son demi frère de douze ans est reparti chez lui(car Alex à deux demi soeur et un demi frère du côté de son papa mais ils ne viennent pas souvent)donc j'ai pris Alex dans mes bras en lui expliquant que je savais qu'il avait de la peine etc,mais que Virgil est retourné dans sa maison et qu'il reviendra le voir.Puis la soirée arrivée Alexandre me dis "Virgil dehors noir" donc il pensai que son frère était dehors le soir dans le noir :( si Alex n'aurai pas dit cela je n'aurai pas su ce qui le tracassai et n'aurai rien dit de plus.Donc après j'ai expliqué que il ne devait pas s'inquiéter et que Virgil n'était pas dehors,mais dans sa maison avec sa maman car je ne suis pas la maman de Virgil etc.Mais cela m'a fait bizarre d'expliquer cela ,car j'avais peur de l'embrouiller comme il n'a que deux ans et demie.Bref,après cela Alex à paru rassuré et n'en a plus reparlé.Excuse moi avec ce roman ;),mais pour dire parfois un enfant pense à des choses inquiétantes que nous ignorons,et doit bien les exprimer d'une manière que nous ne comprenons pas tjs,surtout si l'enfant ne parle pas encore bien(ex avec Alex se jetant au sol en pleurs)Voilà dsl pour ce long commentaire et merci à toi Deborah

Déborah Defaux a dit…

Bonsoir Barbara,

plusieurs points dans ton commentaire!

Je reviendrai sur un article au sujet de l'agressivité bien vite!

Et comme toi j'ai également peur que Titouan ne comprenne pas le comportement des autres, se sente rejeté, etc. Maintenant je crois aussi que cela fait parti de la vie. Alors, parfois je lui explique simplement: "L'autre enfant n'a pas compris que tu voulais lui donner le jouet et il n'a pas encore appris à dire "Non"". Ainsi j'explique que ce n'est pas lui que l'on a rejeté mais que c'est dû à une incompréhension. Puis que l'autre enfant ne sait pas encore dire plutôt que de pousser. J'espère ainsi lui transmettre l'empathie, l'écoute, la tolérance...avec le temps!

Pour ce qui est des violentes crises cela arrive aussi à Titouan mais plus par colère. Et cela ne dure pas encore longtemps et elles sont très rares.
Et souvent c'est parce que je n'ai pas compris quelque chose! Tout comme Alexandre qui essayait de te dire sa peur sans trop savoir comment. Heureusement, effectivement qu'il a pu te raconter et que tu as pu le rassurer. Mais parfois certaines choses nous échappent et c'est normal. Nous ne sommes pas eux. Cela fait parti du mystère de l'humain!!

Bonne soirée :)

Anonyme a dit…

Bonsoir Deborah,et merci pour ta réponse,je vais expliquer plutôt comme tu décris si jamais je me retrouve dans la situation;)merci pour ton écoute et tes bons conseils si précieux pour moi.Passe une bonne soirée:)

Déborah Defaux a dit…

Belle soirée à toi aussi :)