vendredi 23 octobre 2015

Les gommettes ^^

Lorsque Titouan (vers 16 mois) a commencé à vouloir enlever le masking tape qui décorait joliment quelques unes de nos affiches, et à vouloir le recoller, je me suis dis qu'il aimerait sans doute utiliser des gommettes! 
C'est une activité classique qui demande peu de préparation et aucun rangement...enfin si peu!
Je lui ai proposé de grosses gommettes, plus faciles à manipuler, pour commencer. Puis, de plus petites.
Titouan aime les décoller et les coller. Il s'applique soigneusement à les coller avec son petit doigt ;).
J'ai également l'impression qu'il choisit celles qu'il préfère :). Il ne semble pas les prendre au hasard et choisit souvent une gommette ronde en premier ;).
L'activité "gommettes" est plutôt très basique mais elle n'en n'est pas moins intéressante dans plusieurs domaines. Cela exerce la motricité fine bien sûr. Mais cela permet aussi au jeune enfant de jouer avec les formes et les couleurs. Puis, par la suite, de créer tout un tas de choses! Abstraites dans un premier temps :). Cela lui permet par ailleurs de découvrir qu'il y a un côté autocollant et un autre qui ne l'est pas ;).
Idéalement, les gommettes seront suffisamment adaptées pour que le petit enfant puisse les décoller lui-même de la planche.
Les gommettes présentent surtout de l'intérêt si elles sont choisies par l'enfant et si l'adulte lui laisse faire ce qu'il en veut. C'est-à-dire les mettre sur une feuille, la table, la chaise....ou sur lui! D'en mettre plusieurs au même endroit ou, au contraire, une seule et puis "voilà!" ;).
Comme dans toute activité, l'important est la créativité et la liberté permise grâce à un juste accompagnement de l'adulte.
Je propose rarement cette activité à mon garçon. Mais c'est lui qui va se servir tout seul :). Il va chercher sa boîte de gommettes, son cahier ou une feuille, puis il s'installe sur sa petite table. Pour plus de facilité je lui ai prédécoupé des bandes de trois grosses gommettes que je range dans la boîte appropriée. Parfois, il dessine sur le même espace. Lorsqu'il en a assez, il remet tout à sa place :).
Ce n'est pas une activité que j'affectionne particulièrement mais c'est une activité qui a le précieux avantage de permettre à mon jeune garçon d'être totalement autonome et c'est très appréciable!



8 commentaires:

altahine a dit…

Tiens, chez nous aussi les enfants manifestent aussi cet intérêt pour le décollage/recollage de masking tape, et je leur ai du coup récemment proposé des stickers, car il les ont trouvés là où je les avais cachés pour plus tard et cela les intriguait, ils ont réclamé.
En revanche, je regrette un peu de n'avoir pas fait de réserve de ces grosses goommettes à formes simples (je pense m'équiper bientôt), car les stickers en question, que je pensais utiliser bien plus tard (en fait des fois j'achète du matériel ou certains jouets juste quand l'occasion se présente, même si c'est pas pour tout de suite), sont des silhouettes colorées d'animaux qui, même si cela reste dans leurs centres d'intérêt, restent trop difficiles à manipuler seuls.
Néanmoins, je leur demande lesquels ils veulent et les laisse les coller comme bon leur semble sur leur feuille, et ils aiment souvent aussi dessiner par-dessus/à côté.
Je n'avais tout simplement pas pensé à ce que tu écris : laisser l'enfant "les mettre sur une feuille, la table, la chaise....ou sur lui!" C'est vrai que par appréhension de retrouver de tout un peu partout (larges gribouillages sur les murs déjà vécu au début de leurs crayonnages ^^) j'ai tendance à "encadrer" leurs activités par la consigne : "sur la feuille"...
Du coup, je m'étais posé la question de leur offrir à chacun un cahier à feuilles blanches (pour matérialiser et ritualiser l'activité, et conserver une trace plus cohérente que des feuilles volantes éparses), et puis finalement après y avoir réfléchi, je m'étais dit que c'était justement peut-être un peu trop "scolaire" et contraignant ?...
Bref, j'ai finalement laissé tomber le cahier pour le moment, et on utilise toujours des feuilles "recyclées"(verso de brouillons ou autres: pas très esthétique mais plus écolo/-no), en me disant qu'on pouvait aussi à l'occasion réutiliser leurs crayonnages "finis" (je me comprends) pour d'autres projets, comme par exemple coller des formes comme tu nous l'avais montré dans un précédent billet.
En tout cas, ça m'intéresserait de savoir selon quelles modalités tu utilises le cahier avec Titouan.
Merci pour tous ces partages très enrichissants !

Anonyme a dit…

Alexandre à exactement les mêmes gommettes ;)et il adooore:) Il en colle aussi sur sa pte boîte de jeux ds le salon:)Barbara

Déborah Defaux a dit…

@altahine: Coucou Nathalie,
alors en ce qui concerne le fait de laisser coller le petit enfant là où il en a envie c'est plus dans l'idée de le laisser tester "ça colle sur la feuille, ah oui tiens ça colle aussi sur ma main, sur le canapé, etc". Souvent, une fois qu'ils en ont fait une ou deux fois l'expérience, ils se dirigent spontanément sur la feuille! Bon, l'avantage c'est que les gommettes s'enlèvent facilement!

Nous avons en effet un cahier que Titouan utilise de façon autonome. Au début, lorsqu'il sortait sa boîte de crayons par exemple, je lui demandais de prendre son cahier ou une feuille. Il a toujours préféré son cahier! Et il en fait ce qu'il en veut! J'essaie de lui faire suivre une sorte de chronologie (pour moi, pour me souvenir) et ça marche plutôt bien mais je le laisse aussi coller des gommettes sur un ancien dessin ou dix pages plus loin!
Pour les feuilles, nous les rangeons dans un classeur.
Oui c'est "scolaire" parce que c'est aussi ainsi que l'on fait à l'école maintenant tout dépend la relation que l'on a à ce cahier. Chez nous c'est très libre. Il a le choix de son support, à chaque fois.
J'espère que ça répondra à ta question?
Bonne soirée :)

@Barbara: C'est vrai que les enfants aiment beaucoup en général :)!!
Belle soirée Barbara :)

altahine a dit…

Merci pour ta réponse, oui ça m'aide et ça me convient tout à fait. :)

Géraldine a dit…

Je les ai proposés (les mêmes gomettes), il y a 10 jours à ma puce (je les avais prises pour l'avion), mais elle est encore trop jeune (12 mois). Elle a du mal à ce qu'elles ne lui restent pas coller aux doigts. Ca l'amuse un peu puis ça l’excède rapidement. Je lui redonnerai plus tard, et je note l'idée de "son" cahier à lui proposer en // d'une feuille. Bon week-end.

Déborah Defaux a dit…

Bonjour Géraldine,
oui je te rejoins, les gommettes aussi "basique" que ça puisse paraître, sont en réalité assez compliquées à manier pour un tout petit!
Je comprends que tu aies eu envie de lui proposer lors d'un trajet en avion!!
L'idée du cahier tu verras c'est pratique pour éviter les feuilles "volantes" ;).
Bon week-end à toi aussi :)

Nadine a dit…

Bonjour, où as tu trouvé les gommettes en question ? J'en ai des bien grosses également pour mon 18 mois (aujourd'hui) mais les miennes ont un tour, ce qui complique grandement le décollage, si bien que je suis obligée de l'aider et prédécoller la gommette, et donc de choisir pour lui laquelle il va utiliser. Ce qui ne me satisfait pas.
1er commentaire aujourd'hui mais j'apprécie bcp ton blog depuis quelques mois (++ pour l'article sur l'ief, la langue des signes, l'allaitement,..) A y réfléchir, tous en fait ;)

Déborah Defaux a dit…

Bonjour Nadine,

merci pour ton gentil petit mot. Ravie de découvrir une nouvelle lectrice et une lectrice intéressée qui plus est :).

Les gommettes sont de la marque Crayola, tu peux les retrouver chez Oxybul par exemple: http://www.oxybul.com/loisirs-creatifs/couper-coller-decorer/gommettes-stickers-et-autocollants/gommettes-geometriques-mini-kids/produit/321246

Très bonne soirée à toi :)