lundi 28 septembre 2015

"Être et devenir": la rencontre avec Isabelle Filliozat

Le film documentaire "Être et devenir" m'a totalement enthousiasmé! Tellement que je suis retournée le voir une seconde fois! Et pas n'importe laquelle! Non, celle où la réalisatrice Clara Bellar et Isabelle Filliozat venaient échanger avec les spectateurs à la fin du film!!
J'étais tellement impatiente de rencontrer Isabelle!! Et, son point de vue de psychothérapeute sur la question de l'instruction en famille m'intéressait grandement.

Catherine Gueguen a dit, il y a peu, que nous avions "la clef du bonheur dans ce film!". Et je ne peux que partager son avis! Ce film c'est, pour reprendre les mots d'André Stern: l'amour, la confiance, la liberté! Et j'ajouterai: LA JOIE!!!
Bref, je ne peux que vous encourager à aller voir ce merveilleux documentaire! Des projections sont prévues dans le sud de la France (et même à Bédarieux ;-))! Pour plus de renseignements c'est ici.

Et bien sûr aujourd'hui, je vous fais un retour sur cette belle rencontre avec Isabelle Filliozat!

Isabelle a commencé son discours, en nous disant, très très émue:
"Mon grand regret c'est d'avoir mis mes enfants à l'école...".
(Et pourtant, ses enfants ont fréquenté, entre autres, des écoles Montessori et Freinet!). 
Cette phrase a sonné comme un argument de plus!! J'étais rassurée sur le fait que mon choix aurait été également le sien. C'est peut-être un peu bête hein mais c'est comme ça! 

Et puis, nous avons eu la parole et nous avons pu poser toutes nos questions (ou presque) à Clara et Isabelle.
Voilà ce qui s'est dit, non pas mot pour mot car je n'ai pas pris de notes malheureusement...Je vous retranscris simplement ce que j'en ai retenu, en bref...

Nous avons échangé autour du choix ou du non-choix, sur le fait que l'IEF était une décision dure à prendre et à porter. Mais Isabelle a encouragé dans la voie de l'IEF et de l'écoute des émotions de nos enfants: "Est-il heureux? De quoi a-t-il vraiment besoin?".

La question de la socialisation a été une nouvelle fois soulevée.
Isabelle Filliozat a d'abord parlé de l'école et a démontré combien l'école était justement à l'inverse de la socialisation. Comment peut-on parler de socialisation lorsqu'une vingtaine d'enfants du même âge et d'un même quartier (parfois même d'une même religion ou d'un même milieu social) sont réunis?
L'école ne garantit en rien que mon enfant sera sociable! Il pourra cependant s'adapter voire se sur-adapter. Ce qui, vous le savez aussi bien que moi, revient à faire une croix sur qui nous sommes vraiment!
La véritable socialisation, celle qui nous ouvre au monde, c'est bien celle que l'on vivra grâce à l'instruction en famille, quotidiennement.
Les enfants rencontrent d'autres enfants du même âge, plus jeunes, plus âgés, des qui vont à l'école, des qui n'y vont pas, des adolescents, des adultes, des personnes âgées et ce non pas le week-end ou pendant les vacances scolaires mais tout le temps! Le Monde c'est leur quotidien! Il n'y a pas de barrières, pas d'horaires et pas de cantine ;)!

Les limites?
L'IEF ne signifie en rien que c'est le chaos. Les règles sont partout, l'enfant y est nécessairement confronté. Le fait que l'on respecte le rythme naturel des enfants et que l'on fasse confiance aux apprentissages autonomes, ne veut absolument pas dire que l'enfant fait ce qu'il veut, comme il veut! Pour reprendre les propos de Maria Montessori: "L'enfant ne fait pas ce qu'il veut. Mais, il veut ce qu'il fait". La différence est de taille!!

Il y a eu encore d'autres pistes de réflexion mais difficile de tout aborder! Si toutefois vous aviez des questions sur la rencontre, n'hésitez pas à les poser à la fin, en commentaire :).

Merci Clara pour ce film extraordinaire et porteur! Merci Isabelle pour...tout en fait! Mais aussi votre présence, vos mots, votre soutien :).
Pour voir mon premier article au sujet du film, c'est ici!

Difficile d'illustrer l'article lorsque l'on n'a pas osé demander à Isabelle Filliozat une petite photo...alors, à la place, quelques images de notre dernière sortie au Bois de Vincennes!



Bonne semaine à tous :)

samedi 26 septembre 2015

Notre maison aux serrures "home made"

Vous connaissez sans doute "La maison aux serrures". Il en existe deux principalement. L'une est à un moindre coût, mais d'après les retours, elle est malheureusement peu solide. L'autre est parfaite mais elle est vendue très chère!
Le papa de Titouan a donc décidé de la fabriquer lui-même! Pour cela il s'est inspiré de la seconde maison car nous l'avions déjà testé en vrai et qu'elle nous avait beaucoup plu! 
La réaliser était un travail assez prenant! Mais cela en valait la peine! C'était une grande première pour Alexandre :).
Notre maison aux serrures nous est revenue à un moindre coût, elle est unique et surtout elle fait le bonheur de notre petit garçon!!
Elle présente quelques très légères imperfections mais on s'en fiche complètement et on l'aime!!
Nous avons choisi de fabriquer une maison et non une planche aux serrures (ce qui aurait été pourtant nettement plus facile!) car de nombreux parents nous ont dit combien leur enfant aimait transporter la maison, cacher des choses dedans, etc! Et nous confirmons cela avec Titouan ;)!

Merci mon homme!!






vendredi 25 septembre 2015

Automne #2015

Voici venu le premier "vrai" automne de Titouan, celui où il comprend un peu plus que le temps passe et change. Evidemment le concept de "saison" lui est encore très étranger. Toutefois, j'ai eu envie de lui proposer les prémices de ce que l'on appelle, dans la pédagogie Steiner-Waldorf: une table des saisons.

Pour ce faire, il suffira de trouver un endroit (une table à hauteur d'enfant par exemple) précis de la maison qui restera toujours le même, afin de donner un repère fixe à l'enfant. Puis, vous irez chercher avec votre petit des éléments naturels ou des objets représentatifs de la saison du moment. Vous pourrez disposer tout cela sur une étoffe aux couleurs qui correspondent à la saison. Les éléments pourront être touchés, déplacés, mangés. La table des saisons est une table mouvante, une table vivante!
Plus l'enfant est âgé et plus vous pouvez y apporter des éléments. Le thème des saisons est, plus largement, tout à fait passionnant et j'y reviendrai en temps voulu :-) 

Pour cette première fois, j'ai réservé à cet effet, une petite table du salon. J'ai placé un foulard orange et j'ai disposé dessus:
Des albums tels que "Autumn" de Gerda Muller et "Le livre de l'automne" de Rotraut Susanne Berner. Et il aime ces deux livres là passionnément!
Mais il y a aussi des fruits et des légumes d'automne. Sur la photo, il y a seulement un petit potiron et des marrons! (Je lui présente des noix uniquement sous surveillance! Celles que nous avons sont si petites!). J'aimerais lui montrer d'autres courges dès que possible. Et bien entendu il y a régulièrement des pommes, des poires et du raisin que nous mangeons...tous les jours!!
Il y a aussi quelques feuilles aux couleurs automnales.
Enfin, j'ai posé un petit champignon en bois (extrait d'un jeu) et un cerf ;).
Voilà pour cette première table des saisons :-). Elle est très modeste mais amplement suffisante pour un enfant âgé de seulement 18 mois.
Cette table des saisons est l'occasion pour Titouan de découvrir de nouveaux mots ("Marrrron" est son nouveau mot favori ;)), de toucher, sentir, goûter...
Pour la photo, tous les éléments sont bien en place mais, bien entendu, mon petit garçon a grand plaisir à jouer avec!!


D'autre part, voici quelques idées de chansons diverses pour accompagner cette jolie saison!

Des jeux de doigts :
Hérisson tout hérissé:
Hérisson tout hérissé,
(Les index pointent en l'air sur le rythme des syllabes)
montre-moi ton petit nez
(Faire des crochets avec les index)
Hérisson tout hérissé,
(Les index pointent en l'air sur le rythme des syllabes)
n'a pas voulu le montrer !
(Faire non avec les index)
A roulé sa boule, roule, roule, roule.
(Faire des moulinets avec les mains)
M'a fermé la porte au nez !
(Frapper des mains sur le rythme des syllabes)
Hérisson tout hérissé...
(Les index pointent en l'air sur le rythme des syllabes)

Deux p'tits bonshommes:
Deux p'tits bonshommes
(levez les pouces)
S'en vont au bois
(les pouces se touchent)
Chercher des pommes
(les index se touchent)
Et puis des noix
(les majeurs se touchent)
Des champignons
(les annulaires se touchent)
Et des marrons
(les auriculaires se touchent)
Et puis ils rentrent à la maison
(serrez les doigts et formez un toit)

Des chansons:
C'est l'automne, c'est l'automne:
(Sur l'air de Frère Jacques)
C'est l'automne, c'est l'automne,
Les feuilles tombent, les feuilles tombent,
Partout sur le sol, partout sur le sol,
C'est si beau, c'est si beau !

Ainsi que ces chansons du blog "Le chant des fées" et "Chantons la vigne" :).

Une ronde :
Un petit bonhomme:
Un petit bonhomme s'en allait au bois
(tourner dans un sens)
Quand il revenait, il faisait chaqu' fois :
(tourner dans l'autre sens)
Atchoum ! Atchoum ! Atchoum, atchoum, atchoum !
(faire des tresses sur le rythme des mots)

D'autre part, j'ai téléchargé ici des cartes symbolisant chacune des saisons. J'ai mis à sa disposition celles de l'automne et il peut les regarder quand bon lui semble. Je lui présenterai tout au long de l'année les autres cartes en lien avec la saison du moment et je les réserve dans leur ensemble pour (bien) plus tard :-).
J'ai également imprimé et plastifié une représentation du tableau "Paysage d'automne" de Vincent Van Gogh. Mais cela n'intéresse guère mon garçon pour l'instant!

Par ailleurs, pendant cette période nous lirons les albums qui sont placés sur notre table des saisons. Mais pas que! Je vous reparle de nos lectures d'automne bien vite!!

L'idée n'est évidemment pas que Titouan comprenne le sens du mot "saison" ou "automne" mais plutôt qu'il s'imprègne, naturellement, d'une ambiance.
Et d'ailleurs, il n'y a rien de mieux, pour vivre pleinement une saison, que de la vivre dehors! Alors nous nous promenons autant que nous le pouvons! Et par tous les temps :D!
Voici mon garçon affairé à ramasser des marrons (et des bouts de bois et diverses choses ;)) pour sa table d'automne!



Et chez vous, accordez-vous une importance aux saisons?

mercredi 23 septembre 2015

DIY: Pâte à sel

Titouan adore la patouille! Nous avons testé plusieurs fois la "première pâte à modeler" et depuis peu, nous avons essayé l'incontournable pâte à sel!

La recette:
-1 verre de sel,
-2 verres de farine,
-1 verre d'eau tiède.

La pâte se conserve plusieurs jours dans une boîte hermétique placée dans le bas du réfrigérateur.

La première fois, mon garçon y a passé un moment...mais pas comme nous pourrions l'imaginer ;)!
Alors oui bien sûr il a un peu malaxé la pâte, il a enfoncé ses petits doigts et divers objets, il l'a goûtée (et c'était finalement pas tellement à son goût!)...
Maintenant il a eu surtout grand plaisir à transporter l'énorme boule de pâte dans l'appartement. "Hisse!" s'exclamait-il ;)!



Le lendemain, je lui ai proposé de nouveau. Mais cette fois, j'avais posé à côté de lui, quelques unes de ses figurines animaux. Il les a spontanément fait se déplacer sur la pâte. Il a remarqué les empreintes laissées par les différents animaux.
Puis, très vite, il est passé à autre chose et s'est mis de nouveau à transporter la pâte ;)!. Il s'est aussi amusé à la mettre dans sa boîte, à la retirer et ainsi de suite. Vider/remplir est une grande passion qui dure chez nous!

Enfin, j'ai voulu colorer la pâte. J'ai, pour cela, utilisé du colorant en gel qui offre de plus éclatantes teintes. J'ai souhaité des couleurs automnales :).
Et voilà l'intérêt de Titouan renouvelé! "Waouh!!" s'est-il exclamé en voyant les trois boules colorées!
Il a déchiré la pâte, l'a lancé, l'a transporté ;), puis il s'est emparé d'un râteau qui trainait là et il a essayé d'enfourcher la pâte. Je lui ai ensuite donné divers ustensiles dont des pailles qu'il a eu plaisir à enfoncer dans la pâte à sel :). Cela a duré un bon petit moment!

Modeler n'est pas encore le truc de Titouan. Par contre, l'activité proposée présente un réel intérêt sensoriel pour lui et cela répond même à ses besoins du moment: vider/remplir, déplacer, porter des charges lourdes, etc.
À recommencer!!


dimanche 20 septembre 2015

"Eveil" à l'anglais (sans être bilingue ;-))

Bien que la langue anglaise me soit familière, que je la comprenne et la parle, elle est loin de m'être naturelle et de me venir spontanément.
Chez le tout-petit, apprendre une langue étrangère se fera beaucoup plus facilement. Et, on le sait désormais, plus il apprendra cette langue tôt, mieux il la parlera une fois adulte.
Alors, pour ceux qui, comme moi, ne parle pas anglais (ou une tout autre langue) couramment, il existe tout de même quelques idées pour la faire découvrir à son enfant.
Maintenant, il n'est absolument pas question de bilinguisme! Il s'agit simplement d'une familiarisation et d'une ouverture à la langue.
D'ailleurs, avant de l'expérimenter moi-même en tant que professionnelle, je trouvais cela inutile voire même un peu "ridicule" de parler une autre langue à son enfant alors que nous ne sommes pas bilingues nous-même... 

Lorsque je travaillais en tant qu'éducatrice de jeunes enfants, je proposais régulièrement un temps dit, d'éveil à l'anglais à l'aide de livres et de chansons.
Pourquoi l'anglais? Parce que c'est tout simplement la seule langue étrangère que je maîtrise plus ou moins!
Les histoires lues en anglais étaient appréciées des enfants (âgés de 2 à 4 ans) et vite comprises grâce aux illustrations.
Les enfants déjà bilingues retenaient très rapidement les comptines proposées et les autres parvenaient plutôt facilement à se souvenir de quelques mots. En fin d'année, tous les enfants connaissaient parfaitement les chansons anglaises et leur accent était irréprochable. Les enfants bilingues étaient devenus des moteurs lors de ces petites séances. Et tous avaient plaisir à chanter en anglais :-).
De quoi donc me motiver pour en faire de même avec Titouan!

Nous lisons:
- "We're going on a bear hunt" de Michael Rosen et Helen Oxenbury;
- "Pat the bunny" de Dorothy Kunhardt;
- "123" et "Colors" de Charley Harper;
- "Touch & feel-Town" de Dwell Studio;
- "Count" de Dwell Studio;
- "Love you forever" de Robert Munsch;
- "Little cloud" d'Eric Carle;
- "Harold and the purple crayon" de Crockett Jonhson;
- "Dear Zoo" de Rod Campbell.

Nous avons déjà (très) régulièrement emprunté à la bibliothèque quelques ouvrages tels que:
- "Where is baby'Mommy?" de Karen Katz;
-  "Little Fish" de Guido Van Genechten.

Titouan aime beaucoup les albums "We're going on a bear hunt", "The very hungry caterpillar", et "Dear Zoo". Il va d'ailleurs chercher ce dernier plusieurs fois par jour!

Nous écoutons (presque quotidiennement!) le livre-cd:
- "The very hungry caterpillar" d'Eric Carle.

Nous chantons/écoutons: 
- Des chansons telles que: "I see the sun", "Pat a cake", "Sally go round", "This is a cat!", etc.
- L'album "Comptines pour chanter en anglais" aux éditions Didier jeunesse que nous adoorons!
- Nos chanteurs ou groupes favoris au papa et à moi ;)!

Enfin, il m'arrive de parler en anglais juste pour le plaisir, parce que cela me plaît et que je l'ai toujours fait! Je m'adresse donc, plus ou moins régulièrement, à Titouan, dans cette langue.
Des spécialistes du bilinguisme recommandent de le faire toujours au même moment, pendant dix minutes. À chaque bain par exemple. J'ai essayé et personnellement cela m'a vite déplu car je me suis aperçue que je lui disais alors toujours la même chose et j'ai trouvé cela dommage. Je préfère nettement lui parler en anglais quand l'envie m'en prend et quand le moment s'y prête.
Je me suis rendue compte que Titouan comprend déjà pas mal de choses, ou, en tout cas, parvient à faire le rapprochement et saisit globalement ce que je lui dis.
Toutefois, je crains qu'il y ait confusion dans son esprit...En effet, dans le cas du non-bilinguisme, il est préférable de ne pas mélanger deux langues et d'attendre que la langue maternelle soit acquise. Je reste donc prudente et je m'en tiens, non pas à dix minutes par jour, mais à une ou deux phrases, par ci, par là. Et parfois, j'oublie et je ne le fais pas pendant plusieurs jours!
Idéalement, l'enfant aura un (ou plusieurs!) interlocuteur pour chaque langue. Par exemple, sa maman ne s'adressa à lui qu'en espagnol tandis que son papa ne lui parlera qu'en français.
L'idée n'est évidemment pas que Titouan devienne bilingue si jeune avec des parents qui ne le sont absolument pas mais plutôt d'habituer son oreille, de façon à le préparer plus facilement à l'acquisition de la langue anglaise en temps voulu, lorsque cela l'intéressera (et si cela l'intéresse un jour!). Bref, il en fera ce qu'il voudra!
Et, de toute évidence, il semblerait que la meilleure façon d'apprendre une langue étrangère soit encore de vivre dans le pays d'origine!
Et, à défaut, les dessins animés en VO peuvent être de précieux alliés. Bah oui...;-)!
Pour ma part, par exemple, c'est plutôt en regardant des films et des séries en VO que j'ai pu enrichir mon vocabulaire et parfaire mon accent. Cela s'est fait tout naturellement, de façon complètement autonome. Les "cours" d'anglais n'ont pas eu beaucoup de succès...pour moi en tout cas!
J'ai déjà sélectionné quelques dessins animés, en anglais, que je regarderai avec mon garçon lorsqu'il sera plus âgé! J'ai également repéré que certains de nos albums sont en vidéo sur Youtube! Ce qui serait très sympa comme premier dessin animé je trouve!
C'est le cas de:
- Dear Zoo, ici.
- Love you forever, .
- We're going on a bear hunt, .
- The very hungry caterpillar, ici.

Parce que comprendre, c'est d'abord entendre.




Et vous? Parlez-vous une langue étrangère à votre tout petit? Quel est votre rapport au bilinguisme?
Bon dimanche!

vendredi 18 septembre 2015

Sur ses étagères #18 mois

Chaque mois (ou presque), je vous propose désormais de faire un petit tour d'horizon sur ce qui se trouve sur les étagères de Titouan. 
Juste pour, pourquoi pas, vous donner une idée... Et me souvenir!

À 18 mois, il y a:
- des jeux d'encastrements (ici et ),
- des jeux d'enfilage et d'insertion (ici et ),
- des fruits en bois à découper,
- des cartes classifiées,
- une boîte à forme(s) (prisme triangulaire),

Et sinon?
Il aime passionnément jouer avec ses figurines. Le canard, le coq et le chat sont ses préférées ;)!
Il adore dessiner, peindre, patouiller...
Il s'éclate à danser et à chanter! Il essaie de reproduire les gestes de certaines comptines (et c'est vraiment trop mignon!). Il aime énormément les instruments de musique et les livres!
Il aime jouer au ballon :).
Il aime ranger, nettoyer, balayer, porter, déplacer, etc.
Il aime jouer avec son chien, câliner ses chats :-).
Il s'intéresse de près aux différentes serrures ainsi qu'aux systèmes d'ouverture et de fermeture d'habillage (fermeture éclair, bouton, clip, etc.)!







Et chez vous, il y a quoi en ce moment?

Ps: Vous avez peut-être remarqué qu'un nouveau libellé "18-36 mois" vient de voir le jour :). En effet, Titouan ne fait plus parti du "Nido" et vient d'entrer dans ce que l'on appelle dans la pédagogie Montessori, la "Communauté enfantine". Ce terme n'étant, selon moi, pas tellement adapté ici puisque Titouan est le seul enfant du foyer ;)!

mercredi 16 septembre 2015

Livre: Bon voyage petite goutte

Aujourd'hui, je vous parle d'un véritable coup de coeur pour toute la famille! Il s'agit de l'album "Bon voyage petite goutte" d'Anne Crausaz.
Nous l'avions emprunté à la bibliothèque avant de l'offrir à Titouan pour ses 18 mois.
Cet album allie avec bonheur et évidence la poésie et la science ;). 
Tout y est formidable: l'histoire, les mots choisis, les illustrations. 
Une petite goutte d'eau s'évapore, voyage entre ciel, terre et mer, se transforme, redevient goutte d'eau, etc.
Titouan aime toutes les pages! Le chat, le nuage, les divers animaux rencontrés, etc. Notre garçon est captivé du début à la fin!
Voici une vidéo qui vous raconte l'histoire et vous fait découvrir l'album:

video

Bon Mercredi avec mon premier "Chut, les enfants lisent!" de la rentrée!

lundi 14 septembre 2015

Du Yoga en famille

J'ai découvert et pratiqué le Hatha Yoga à la fin de l'adolescence et cela m'a été bénéfique très rapidement. J'ai commencé les cours avec une professeur formidable et j'ai ensuite continué pendant de nombreuses années, de façon autonome, avec plus ou moins d'assiduité. 

Lorsque Titouan a eu trois mois 1/2, j'ai souhaité nous offrir à tous les deux un petit instant de yoga hebdomadaire et ainsi réinvestir cette discipline (que j'avais un peu mis de côté les mois précédents).
Mais cela n'a pas duré!
Pourtant c'était bien agréable! Lors de certaines postures, je le prenais contre moi et il pouvait un peu participer. Et pour d'autres, il était plus spectateur. Il était amusé de me voir faire. On échangeait des sourires, des babillages. Enfin, il s'adonnait lui aussi à sa gym et il était ravi!
Et puis Titouan a montré de moins en moins d'enthousiasme et nous avons petit à petit cessé ces séances.

Nous avons repris progressivement. Peu avant ses 15 mois. Je me suis aidée de fiches extraites du magazine Pomme d'Api, et de "100 postures de yoga avec mon bébé", de Sophie Dumoutet.
J'ai adapté à l'âge de mon garçon.



                              

Nous le "pratiquons", avant son goûter, en moyenne une fois par semaine, dans notre salon, et c'est impératif pour moi que la pièce soit rangée et propre à ce moment là! (Sinon, je préfère carrément repousser la séance ;)).
Je propose verbalement ce que nous allons faire et...bien souvent, c'est plutôt moi, toute seule, qui fait un peu de Yoga ;-). Titouan, lui, joue, me regarde, m'interrompt...Mais tant pis, je continues! Je sais que viendra un jour où il voudra participer!
D'ailleurs, il montre de plus en plus d'intérêt et je l'observe qui commence doucement à m'imiter ;-)!
(Mais il préfère nettement faire sa "gym" avec Alexandre!).
En réalité, il ne s'agit pas d'attendre de lui qu'il fasse du "vrai" yoga. L'idée est plutôt de partager un moment ensemble et de s'imprégner, tous les deux, d'une ambiance apaisée.
Nous nous installons en chantant une chanson de circonstance trouvée sur le net. 
La séance commence par la mise en place d'une musique douce, d'un Cd de Yoga ou de méditation, puis se poursuit par l'installation d'un tapis de gym.

C’est le temps du yoga 
(Air : Sur le pont d’Avignon) 

C’est le temps du yoga 
On prépare, on prépare 
C’est le temps du yoga 
On prépare notre matelas 

Et on inspire ainsi (inspirer profondément) 
Et on expire comme ça (expirer profondément) 

C’est le temps du yoga 
On se calme, on se calme 
C’est le temps du yoga 
On se calme comme ça (laisser tomber les bras de chaque côté du corps et fermer les yeux).

On se retrouve très vite pour des idées de jeux de relaxation à pratiquer dès la naissance!

Belle soirée :)

dimanche 13 septembre 2015

Mon bébé comprend tout?

C'est dans les années 1970 que Françoise Dolto, psychanalyste, connait un véritable essor. Elle révolutionne la vision que l'on avait, autrefois, de l'enfant. Celui-ci n'est pas un vase vide, il est loin d'être idiot et comprendrait même tout!
Françoise Dolto a le mérite d'avoir fait que l'on considère l'enfant comme une personne. Elle insistait sur le fait que le tout petit avait le droit de connaître la vérité.
Pourtant, les propos de la psychanalyste ont parfois été mal interprétés et des parents se sont alors mis à "trop" parler à leurs enfants, à tout expliquer en détails, et même, à se justifier, etc.

Le docteur Catherine Gueguen s'appuie sur les nouvelles découvertes de la neuroscience pour nous apprendre qu'il serait alors néfaste de TOUT expliquer à son enfant. En effet, l'immaturité de son cerveau ne lui permet pas toujours de mettre des mots, de relativiser, etc.
Isabelle Filliozat la rejoint bien entendu. Elle explique que, à trop en dire, on peut angoisser un tout petit. En réalité, ce dernier a besoin de savoir ce qui le concerne directement et non le pourquoi du comment, ni l'état de la conjoncture économique actuelle! Il devrait simplement avoir accès aux informations qui ont du sens pour lui.
La vérité dont parlait Françoise Dolto serait en fait la vérité qui concerne l'enfant lui-même. Celle qui l'aide à avancer, à s'identifier, à "mettre des mots sur" et à comprendre.
Si ses parents se disputent, le jeune enfant a besoin de savoir que ses parents ne sont pas d'accord ou qu'ils sont inquiets. Par exemple: "Ton papa a perdu son travail. Nous sommes stressés, mais ce sont des affaires d'adultes." Cela lui suffit. Il n'a pas besoin d'entendre les raisons de la dispute ou nos angoisses. Le risque sinon? Qu'il devienne otage de nos confidences et qu'il s'inquiète inutilement.
Ce dernier cas est heureusement rare mais, plus habituellement, prenons un exemple classique: comment fait-on les bébés?
En fonction de son âge, on ne dira pas la même chose car nos propos pourraient choquer notre tout jeune auditoire.
Allez, encore plus classique: les dangers. On avertira que le four est chaud, que c'est dangereux, etc. On ne se lancera pas tout de suite dans des explications du type "comment marche un four", etc. ;-)!
Comment savoir jusqu'où nous pouvons aller? En retournant la question à son enfant: "Et toi, qu'en penses-tu?".

Par ailleurs, il peut y avoir d'autres cas de mauvaise interprétation. Par ignorance, on pourrait s'imaginer que puisque notre enfant "comprend tout", il est en mesure de penser comme un adulte. Par exemple, en pensant que notre enfant d'un an "comprend" qu'il est interdit d'ouvrir tel placard, alors on pourrait prendre comme de la provocation ou de la défiance, lorsqu'il nous regarde droit dans les yeux en ouvrant le fameux placard. Or, le tout petit a besoin d'éprouver dans son corps cette "interdiction". Il touche au dit placard pour s'assurer que c'est bien cela qu'on lui a demandé. Lorsqu'il a encore besoin d'ouvrir ce placard c'est qu'il n'a pas totalement intégré cette consigne. Il nous faudra donc répéter encore et encore, sans s'imaginer que cela soit de la provocation ou quelque chose du genre.
Mais ce qui est "drôle" c'est que ce sont souvent les mêmes personnes qui affirment "les bébés ne comprennent rien" et qui prennent, pour de la provocation, certaines attitudes enfantines...! Vous avez remarqué vous aussi?

Mon bébé ressent tout, absorbe tout, et il a le droit d'avoir accès aux informations qui le concerne.
Et il me semble essentiel de prendre en considération les découvertes actuelles en matière de neurosciences et d'éviter de trop nous embarquer dans des explications non adaptées ou des interprétations erronées!

Et vous, quelle est votre expérience, votre avis à ce sujet?



Ps: L'entête de l'article reprend le titre de l'ouvrage "Mon bébé comprend tout" écrit par Aletha Solter. 

samedi 12 septembre 2015

Et nos vacances...

Comme je vous le disais précédemment, nous étions en vacances ! J'ai de ce fait, beaucoup beaucoup de choses à partager avec vous!!

Ces vacances nous ont fait tellement de bien !! Nous en avions grand besoin!
Nous avons savouré de partir après tout le monde et d'être presque seuls !! 
Nous étions dans le sud-est de la France, dans ma maison familiale que j'aime tant. 
Nous nous sommes beaucoup promenés, un peu baignés aussi ! 
Nous avons vu des amis et visité la famille :). 
Titouan a eu le plaisir de goûter des mûres et des figues...directement à la source ! 
Il a crapahuté tant qu'il pouvait, il a joué à l'eau et avec du sable de lune, il a fait de la peinture, dessiné à la craie et a testé presque tout ce qu'il a reçu pour ses 18 mois !! Nous avions d'ailleurs organisé une petite fête pour l'occasion :). 
Nous sommes allés rendre visite, chaque jour, aux poules du hameau. Nous l'avons emmené voir des chèvres, des moutons et des chevaux. Il a été à la fois impressionné et ravi !
Et nous avons fait un petit tour à la mer...

Il a aussi vécu ses premiers gros gros incidents et nous avons eu quelques fois très peur pour lui :-( ! 

Depuis notre retour chez nous, nous retrouvons nos habitudes et nous apprécions aussi :-) ! 










Belle journée à tous :)

Méli-mélo des petits bonheurs: Août 2015

Ce méli-mélo des petits bonheurs a pris du retard ! Nous étions en effet en vacances et j'avais besoin de déconnecter totalement ! Et, je n'avais pas vraiment le choix, là où nous étions, nous n'avions pas Internet et très peu de réseau ;) ! 
Je m'excuse d'ailleurs auprès des lectrices qui se sont inquiétées… Merci pour vos gentils petits mots :-). 

Alors, pour me souvenir de ces petites choses qui me rendent heureuse, voici nos petits bonheurs d'Août!

De très belles promenades en forêt et ailleurs! Comme ici ou ;
Une escapade à Trouville et un garçon tellement heureux!!!
Titouan qui commence à jouer "pour de vrai" à faire semblant ;)!
De nouveaux signes et de nouveaux mots!
Une autonomie grandissante!
Titouan qui se passionne pour les oiseaux et les volailles en particulier!
De jolies rencontres et de belles perspectives pour moi, grâce à la projection du film documentaire "Être et devenir".
Goûter des mûres et savourer le début des vacances :)!!

Et vous, vos petits bonheurs ? 

Je vous souhaite, avec quelques jours de retard, une belle rentrée à tous:) !!