mardi 5 mai 2015

La vie pratique

Aujourd'hui, je propose de faire un résumé sur l'une des "avenues" présentées dans une classe Montessori: "La vie pratique".
J'en ferai de même, petit à petit, avec les autres "avenues".
Pour chaque avenue, je mettrai des images de deux ou trois matériels. Si vous souhaitez plus d'explications sur l'un d'entre eux, n'hésitez pas à me les demander. J'y reviendrai, très probablement, lorsque ce sera le moment pour Titouan;-).

La vie pratique:
La "vie pratique" regroupe les tous premiers exercices. Ils sont liés aux gestes de la vie courante et conçus pour que l’enfant fasse un vrai travail, avec un but réel mais accessible : ce sont des gestes sortis de leur contexte habituel pour en permettre la répétition et le perfectionnement progressif.
Elle se décline en quatre groupes:
– les soins de l’ambiance; 
– les soins de la personne;
– la grâce et la courtoisie; 
– les jeux collectifs de coordination motrice.

Le matériel est généralement présenté sur un petit plateau. Il est esthétique, souvent fragile et de qualité. Il est adapté à la taille et à la force de l'enfant.
L'ordre est essentiel:
- Chaque matériel a sa place (du haut vers le bas et de gauche à droite);
- Le matériel est rangé du plus simple au plus complexe (organisation des plateaux);
- La présentation. 
L’ordre intérieur est acquis par les gestes préparés individuellement et l’ordre extérieur est acquis grâce à l’ordre des étagères. Cette période permet la construction de l’identité et met en place un esprit prêt à raisonner: “la pensée logique” appelée “l’esprit mathématique”.
Chaque matériel est présenté à l'enfant, lorsque celui-ci est prêt. L'adulte effectue des gestes lents et précis. Il économise ses mouvements, ce qui rend son geste harmonieux. Il le fait, très souvent, en silence afin que le jeune enfant se concentre uniquement sur le geste. Une fois que la première présentation d’un exercice a été faite à l’enfant, celui-ci peut reprendre le plateau et recommencer autant de fois qu’il le souhaite. 

Les soins d'ambiance:
Ouvrir, fermer, visser, dévisser, transvaser, verser, plier, laver, nettoyer, etc.
Dans un premier temps, le tout petit va reproduire ces exercices pour répondre à son besoin intérieur. Puis, il le fera pour le "bien commun".

Les soins de la personne:
Cadre d'habillage, s'habiller, se laver les mains, coudre, etc.

Grâce et courtoisie:
Politesse, accueillir un invité, faire attention aux autres, etc.
Ce volet serait aujourd'hui nommé le "vivre ensemble".

Jeux collectifs de coordination motrice:
Marcher sur une ligne, jeux de silence, etc.
(Rappelons que le collectif commence avec un groupe de trois enfants. Il est toutefois possible de faire ces exercices seul, ou avec son parent, son frère, etc.)

La vie pratique constitue la base de tous les apprentissages futurs parce qu’elle développe la capacité à se concentrer, la volonté mais aussi l’autonomie et la confiance en ses propres capacités.

À la maison, le "matériel" n'est pas toujours nécessaire. Et il souvent facile de trouver des "trésors" qui rempliront très bien cette tache. En effet, la vie pratique c'est donc, par exemple:
- étendre le linge;
- faire la vaisselle;
- arroser les plantes;
- brosser son chat;
- nettoyer les vitres;
- faire une salade de fruits;
- fermer son manteau;
- scier du bois;
- etc.
Et cela peut se partager avec votre enfant, à partir de 15/18 mois et dès que vous sentez que telle ou telle activité pourrait l'intéresser. Choisissez du matériel adapté à sa taille et à sa force: un petit arrosoir, des pinces souples, etc.
Le but n'étant pas qu'il exécute des tâches ménagères mais plutôt qu'il agisse dans un but précis et qu'il développe, petit à petit, une confiance en ses capacités.

Aucun commentaire: