jeudi 30 octobre 2014

Les périodes sensibles

Lors de ses travaux, Maria Montessori identifie plusieurs périodes sensibles chez l'enfant de sa naissance à ses six ans environ et dont j'avais commencé à vous parler ici.
"Une période sensible correspond à un moment où l'enfant est intrigué par un aspect particulier de son environnement."
"Pendant chaque période sensible, l'enfant peut apprendre des choses nouvelles, maîtriser de nouvelles compétences ou développer certaines de ses capacités intellectuelles sans efforts et de façon presque inconsciente. Mais les périodes sensibles ne sont que des états transitoires. Une fois que la compétence qui avait attiré leur attention est acquise, la période sensible pend fin. Par conséquent, si l'enfant n'a pas eu l'occasion de vivre une expérience appropriée ou d'être stimulé à bon escient, l'occasion d'apprendre passe. Les compétences peuvent toujours être acquises, mais cela nécessitera désormais des années de dur labeur et d'exercices."



De sa naissance à ses six ans, l'enfant passera par les périodes sensibles suivantes: 
- Mouvement (de la naissance à un an):
Le bébé apprend à coordonner et à maîtriser ses gestes, au départ incontrôlés: saisir, toucher, se retourner, trouver son équilibre, avancer à quatre pattes et marcher.
- Langage (de la naissance à six ans):
Le bébé produit d'abord des vocalises et des sons, puis un babil qui se transforme en mots, en groupes de mots, et enfin en phrases.
- Petits objets (de un à quatre ans):
L'enfant s'intéresse aux petits objets et aux détails minuscules, sa coordination oeil-main devenant de plus en plus fine et précise.
- Politesse et courtoisie (de deux à six ans):
L'enfant adore imiter les gens polis et respectueux. C'est ainsi qu'il s'approprie ces qualités.
- Sens (de deux à six ans):
L'éducation des sens commence dès la naissance, mais, à partir de deux ans, l'enfant est fasciné par les expériences sensorielles (goût, ouïe, toucher et odorat).
- Ecriture (de trois à quatre ans):
Maria Montessori a découvert que l'écriture précédait la lecture, l'enfant commençant par essayer de reproduire des lettres et des nombres sur du papier.
- Ordre (de deux à quatre ans):
Tout doit être à sa place. À ce stade, l'enfant adore se conformer à une routine; il a besoin de cohérence et de répétition.
- Musique (de deux à six ans):
Si la musique fait partie de son quotidien, l'enfant s'intéressera spontanément à la production de sons, de rythmes et de mélodies.
- Propreté (de dix-huit mois à trois ans):
Au fur et à mesure que son système nerveux se développe et se structure, l'enfant apprend à contrôler sa vessie et ses intestins.
- Lecture (de trois à cinq ans):
L'enfant montre un intérêt spontané pour les symboles et les sons qu'il reproduit. Il les traduit vite en mots.
- Relations spatiales (de quatre à six ans):
L'enfant appréhende de mieux en mieux les relations spatiales, ce qui lui permet d'assembler des puzzles de plus en plus compliqués.
- Mathématiques (de quatre à six ans):
Maria Montessori a découvert comment offrir à l'enfant une approche concrète des maths pendant la période où il est sensible aux nombres et aux quantités.

La durée ainsi que le début et la fin de chaque période sensible diffèrent inévitablement d'un enfant à l'autre. D'autre part, les âges indiqués ne sont que des repères.
C'est en observant attentivement et individuellement que l'éducateur (au sens large du terme) sait ce qui est source d'intérêt pour un enfant. Il peut alors lui proposer des activités ou du matériel qui correspondent à la période sensible du moment.

Titouan découvre les nombreuses possibilités de son corps. Il s'assoit seul. Il rampe aisément et marche à quatre pattes de plus en plus souvent. Il descend et monte de son lit au sol. Il aime s'appuyer à un meuble ou à nous et se mettre debout.
Sa motricité fine se précise tout comme sa coordination oeil-main.
Il aime aussi que nous lui parlions, que nous lui racontions des histoires et que nous chantions pour lui. Il "parle" beaucoup ;-)!
Il adore également écouter de la musique et apprécie découvrir les divers instruments que nous lui présentons. Son éveil musical a commencé dès sa naissance. Il n'est cependant pas encore source "d'apprentissage"...quoi que ;-).
Tous ses sens se développent!!!
Il traverse deux périodes sensibles: celle du mouvement et celle du langage.



Et chez vous?

mardi 28 octobre 2014

La bassine

Dans la philosophie d'Emmi Pikler (Lòczy), le jeu libre et les activités autonomes ont une grande place. Elle préférait proposer aux enfants des objets du quotidien plutôt que de véritable jouet à proprement parlé. Vous avez pu en voir plusieurs exemples ici.
Aujourd'hui je vous en suggère un nouveau: La bassine!
Cet objet multi-fonctions est intéressant: à pousser, pour y mettre des choses dedans, pour s'appuyer dessus et se mettre debout, pour s'y asseoir, pour être tapé avec une cuillère en bois, pour servir de contenant pour de l'eau ou du sable, etc. 



lundi 27 octobre 2014

Marionnettes à doigts

Chères à la pédagogie Steiner-Waldorf, les marionnettes à doigts nous offrent une nouvelle manière de communiquer. Avec elles, on peut inventer des histoires, chanter...et on peut ainsi éveiller l’imagination des plus jeunes:-)
Nous avons un lot de marionnettes à doigts en feutrine que l’on utilise souvent pour animer une chanson enfantine ou un jeu de doigts :



Quelques idées de chansons et de comptines avec ces marionnettes à doigts:
- Avec le lion : Brousse, brousse
- Avec le cheval : Le cheval de bois
- Avec le hibou : Dans la forêt lointaine (Titouan adore ;-))
- Avec la grenouille : A l’intérieur d’une citrouille
- Avec la coccinelle : Coccinelle demoiselle ou Une petite coccinelle
- Avec le lapin : Mon petit lapin
- Avec l'abeille : Voici une ruche
- Avec le cochon : Dix petits cochons
- Avec la vache : Ma petite vache

Voici les paroles des deux derniers jeux de doigts:

Dix petits cochons
Dix petits cochons s'en vont au bois
Ils trottent par-ci, ils courent par là
Ils grimpent en haut, ils glissent en bas
Quand, tout d'un coup!
"Ouh, c'est le loup!"
Vite les petits cochons
Cachez-vous!

(Vos dix doigts sont dépliés et miment les actions. A la fin, cachez vos deux mains derrière votre dos).

Ma petite vache
1,2,3,4
Ma petite vache
A bien mal aux pattes
Tirez-là par la queue
Elle ira bien mieux!

Vous n'avez pas de marionnettes à doigts et vous avez envie de créer? Je vous invite à consulter cette liste d'articles :-)
Bonne soirée :-)

samedi 25 octobre 2014

Balles sensorielles




Titouan aime les balles, qu'elles soient dites "tactiles" ou non. Nous en avons de couleurs et de tailles différentes. Certaines sont à picots, d'autres sont douces, une autre est creuse, une a un grelot à l'intérieur, une est en coton crocheté, etc. Toutes ces balles sensorielles développent le sens du toucher du jeune enfant. Titouan apprécie la grosse balle rose qui rebondie, il aime toucher les bosses et les creux de celles en velours. Sa préférée? La balle "hérisson" qui le fait sourire à chaque prise en main.
Les deux balles à picots sont aussi sympathiques à utiliser lorsqu'il s'agit de masser le corps d'un petit enfant. 
Afin que mon garçon ne s'éparpille pas au milieu de toutes ses balles, j'organise un système de roulement. Ainsi, il a le choix entre deux ou trois d'entre elles. Les autres sont, pendant ce temps, hors de sa vue. Je les lui présente rangées dans un panier et il peut alors les découvrir tranquillement, sans se disperser devant trop de jouets.
La balle, avant d'être sensorielle, est parfaite pour développer la motricité globale du tout petit. En effet, ce dernier va très rapidement se lancer pour défi d'aller chercher la balle qui a roulé un peu trop loin de lui. Puis, la balle deviendra vite un jeu d'adresse où le jeune enfant va essayer de lancer l'objet de plus en plus précisément. 

La grosse balle rose à picots est de la marque Ludi.
Celle en coton crocheté de la marque Goki est à retrouver chez Mômes ECO'mpagnie.
Celle en velours avec un grelot à l'intérieur vient de chez Absorbent Minds Montessori.
Et toutes les autres viennent du chouette magasin Hop Toys.

jeudi 23 octobre 2014

Chanson LSF: "À l'intérieur d'une citrouille"

Aujourd'hui, une nouvelle chanson que les enfants adorent dès leurs premiers mois et jusqu'à 3/4 ans environ. Vous pouvez écouter l'air ici.
Je vous propose de cliquer sur chacun des liens pour voir les différents mots clés signés!

À l'intérieur d'une citrouille
À l'intérieur d'une citrouille
Y'avait un papillon géant
Fort amoureux d'une grenouille
Qui se plaignait du mal de dents
Oh, là, là que j'ai mal aux dents
Oh, les coquines, les coquines, les coquines
(Secouez votre index)
Oh, là, là que j'ai mal aux dents
Oh, les coquines, les coquines, les coquines...de dents!

vendredi 17 octobre 2014

Le panier à trésors

La pédagogie Montessori accorde une grande importance à la vie sensorielle. C'est en effet par ses sens que le bébé va découvrir le monde qui l'entoure. Le panier à trésors lui permet, entre autres choses, cela.

Qu'est-ce que c'est?
Un panier dans lequel se trouve quelques objets (du quotidien, de la nature, nouveau, connu...) et qui vont permettre au jeune enfant de développer un ou plusieurs sens à la fois. Il lui offre aussi la possibilité d'explorer certains objets et d'enrichir son vocabulaire.

Quand et comment l'utiliser?
Lorsque le bébé est disponible et qu'il devient curieux de son environnement soit, aux alentours de six/sept mois.
On peut lui présenter chaque objet du panier, un à un. On lui laisse ensuite découvrir par lui-même, comme il l'entend et aussi longtemps qu'il le souhaite.
On nommera par la suite chaque "trésor" et la sensation qu'il procure (doux, froid, lourd, etc.).
Quand on s'aperçoit qu'un objet ne suscite plus l'intérêt, on le remplace par un autre;-)

Le livre "Éveiller, épanouir, encourager son enfant, la pédagogie Montessori à la maison" de Tim Seldin, classe les objets à proposer selon leur matériaux. Voici les idées qu’il propose :
-Métal : clochette, cuillère, petit fouet de cuisine, bonde d’évier avec sa chaîne. 
-Nature : plume, gros galet, coquillage, éponge, plume, noyau d'avocat, pomme de pin. 
-Bois : œufs en bois, cuillère, pinceau à pâtisserie, pince à linge, pièce de jeu de construction, brosse à chaussures.
-Verre : coquetier, pots à épices, salière, petit presse-papiers, grosses perles enfilées.
-Tissu et cuir : rubans de satin et velours, pelote de laine, petit porte-monnaie, porte-clés, pompon, foulard en soie.
Bien entendu, vérifiez qu'aucun de ces objets ne présente de danger pour un jeune bébé qui va, inévitablement, les mettre à la bouche! Le panier devra toujours être exploré sous la surveillance d'un adulte.

Dans le panier de Titouan il y a, en ce moment:
- une cuillère en métal;
- un pot en verre avec son couvercle;
- des glands dans une bouteille;
- un ruban flottant;
- une brosse à ongles;
- une pochette en tissu;
- un petit kaléidoscope en bois;
- un foulard.

mardi 14 octobre 2014

Coussins odorants



J'ai réalisé des sacs odorants pour Titouan (7 mois). Et c'est tout simple :-)!
Pour une série de six coussins:
- Découpez 12 carrés de 10 cm x 10 cm dans le tissu.
- Posez 2 carrés l’un sur l’autre, endroit sur endroit.
- Commencez à coudre en partant à 1/2cm d’un angle.
- Arrêtez le fil 1/2cm après le dernier angle des carrés.
- Retournez le sac.
- Glissez la plante odorante de votre choix par l’ouverture.
- Refermez le sac en retournant les bords avant de coudre ou avec une couture invisible.

J'ai mis:
- de la lavande, 
- du thym, 
- de la menthe,
- du tilleul,
- de la fenouil,
- de la verveine.

Pour rester en accord avec la pédagogie Montessori, j'ai souhaité qu'il n'y ait qu'une seule information et que Titouan se concentre uniquement sur une senteur. Pour cela, j'ai fait le choix d'utiliser le même tissu (Petit Pan) pour tous les coussins. J'ai également fait attention à ce que chaque sac fasse le même poids (5g). Seul l'odorat est sollicité et permet donc à mon petit garçon d'identifier la plante.
Je range ces petits "coussins odorants" dans un panier et j'ai réservé une seconde série identique (mais cette fois avec un tissu différent) afin que mon garçon puisse s'adonner à un futur jeu de mise en paires.

Il est intéressant de constater que, déjà très jeune, chaque enfant témoigne d'une préférence pour telle ou telle odeur. Le parfum le plus apprécié de Titouan? Il semblerait que ce soit la lavande!


samedi 11 octobre 2014

Les notions clés de la pédagogie Montessori

J'ai rencontré la pédagogie Montessori il y a environ quinze ans et ce fut tout de suite un véritable coup de foudre! Une fois devenue éducatrice de jeunes enfants, j'ai été pendant plusieurs années référente d'une classe d'enfants de 2 à 4 ans dans un Jardin d'enfants Montessori. Ma collègue, éducatrice Montessori 3-6 ans, m'a appris beaucoup, très régulièrement. J'ai eu la chance de me former petit à petit.
Maintenant que je me consacre uniquement à mon petit garçon et que j'ai un peu de temps libre, j'ai eu envie de me former plus "officiellement". "Officiellement" entre guillemet car il n'y a en fait rien d'officiel ;). Cela reste avant tout et surtout un échange.
C'est ainsi que cette année, j'ai commencé, sur mon ancien lieu de travail, une "formation" Montessori chez les 3-6 ans. Plusieurs matinées, étalées tout au long de l'année, qui m'ont permis de peaufiner mes connaissances théoriques et mon expérience pratique.
Aujourd'hui, je voulais aborder avec vous la pédagogie Montessori de façon plus concrète et précise en retraçant les notions clés qui sont à la base de cette philosophie.

L'ambiance
Maria Montessori apportait une grande importance à l'ambiance d'une classe et à l'attitude de l'éducateur. Une ambiance Montessori est sereine, chaleureuse et positive. Pour cela:
- de l'ordre,
- de l'esthétisme,
- de l'harmonie,
- de la bienveillance,
- un respect partagé,
- un lieu adapté à l'enfant,
- un climat de paix.

Bernadette Moussy écrit pour la revue Le portique"Ce sera le grand art de Maria Montessori que d'élaborer ce qu'elle appelle "l'ambiance". Elle emploie ce terme pour parler du contexte, de l'environnement, que la maîtresse va préparer avec soin, pour que l'enfant puisse se sentir à la fois en sécurité et libre de choisir son activité, à son propre rythme. Protégé par l'ordre et une discipline intelligente, il y trouve toutes les bonnes conditions à son développement et peut se mouvoir librement: il va chercher le matériel, effectue son activité, range, organise son temps avec l'aide de l'adulte si c'est nécessaire. La conception et l'organisation de cet environnement provoque chez l'enfant l'envie de choisir, de créer, d'apprendre, de développer ses capacités. Ce cadre doit être emprunt de simplicité, compréhensible par l'enfant, sobre dans les stimulations qu'il provoque pour pouvoir être gérable. Maria Montessori demande que l'ameublement soit beau, simple, léger, transportable. Que les objets artisanaux locaux soient introduits dans les classes. Quel soin prend-t-elle pour que le mobilier le plus beau, le plus raffiné sans luxe, soit mis à disposition des enfants!". 

L'esprit absorbant
A la différence de l'adulte, l'enfant semble mystérieusement capable d'absorber, à travers des activités, des aptitudes variées avec une précision que nous avons du mal à imaginer. Les fondements de la personnalité de l'enfant vont se constituer à partir d'une "simple" absorption de sa culture environnante. D'après Maria Montessori, cette forme particulière du psychisme de l'enfant dure jusqu'à l'âge de six ans. La première période active de l'esprit absorbant va de la naissance à trois ans. C'est la période la plus "informative" pour l'enfant, celle qui donne la forme la plus profonde à son esprit. L'enfant capte alors sans discrimination tout ce qui l'environne.
La deuxième période de l'esprit absorbant va de trois à six ans. Son activité mystérieuse se poursuit mais elle se focalise d'avantage sur certaines impressions (périodes sensibles) comme sur l'environnement et les relations interpersonnelles. Les nouvelles expériences viennent actualiser les impressions reçues pendant la période précédente.

Les périodes sensibles 
Une période sensible se situe dans un laps de temps plus ou moins long, où un enfant va s'intéresser à un apprentissage particulier. Il voue toute son énergie à acquérir une compétence en particulier. L'enfant est capable d'intégrer ce que son entourage lui offre au moment qui lui convient le mieux pour se construire, et pour cela il a besoin de calme, d'un environnement et d'un matériel appropriés. Tous les enfants sont différents. Par conséquent, les périodes sensibles ne surviennent pas au même moment pour chacun d'entre eux. Je reviendrai, sous peu, plus en détails sur cet aspect très très important de la pédagogie :-).

Un matériel spécifique et scientifique
Chaque matériel est unique, auto-correctif et progressif. Chaque difficulté est isolée ce qui amène l'enfant à se concentrer sur une information particulière et à travailler une notion à la fois.
Chaque matériel nécessite une présentation de la part de l'adulte. En effet, on ne laisse pas seul un enfant devant un matériel qu'il ne connait pas encore.  
Le matériel se divise en plusieurs "avenues" que voici:
- La vie pratique;
- Le matériel sensoriel;
- Les mathématiques (& la géométrie);
- Le langage (& le graphisme);
- Divers (L'histoire & la géographie; La botanique & la zoologie).
Je vous reparlerai de toutes ces "avenues" bientôt ;-)! 

Le libre choix
Dans une classe Montessori, chaque enfant choisit le matériel qui lui convient d'utiliser. 
Avec cela, on pourrait penser que l'enfant est libre de tout. Or, "L'enfant ne fait pas ce qu'il veut. Il veut ce qu'il fait", nous précise Maria Montessori. En effet, chaque matériel a une juste utilisation. Pas question, donc, de détourner le matériel de manière improductive. Chaque activité a un début, un déroulement et une fin. Il ne s'agit pas d'y déroger. L'enfant devra ranger son matériel en faisant bien attention de ne pas déranger son voisin. 
D'autre part, l'enfant n'est pas admis à se servir du matériel que l'éducateur ne lui a pas encore présenté. Il devra, pour cela, attendre d'être prêt à l'utiliser.

"Aide moi à faire seul"
S'il y avait une phrase clé à retenir de la pédagogie ce serait sans doute celle-ci! Dans toutes les classes Montessori, le matériel et le mobilier sont adaptés à la taille et à la force de l'enfant, ce qui lui permet d'être autonome. L'éducateur prend le temps avec chaque enfant pour l'accompagner dans les actes du quotidien (se laver les mains, s'habiller, se servir de l'eau, etc.) et ne fait pas à sa place s'il sent qu'il en est capable. Le matériel dit de "vie pratique" contribue très largement à cela.
À la maison, on pourra s'en inspirer si l'on souhaite inviter la philosophie de Maria Montessori. 

Le non-jugement
L'éducateur Montessori ne dira jamais à un enfant "C'est faux", "Tu t'es trompé" ou même "C'est bien!", et ce, pour plusieurs raisons.
D'une part le matériel auto-correctif ne nécessite pas ce genre de commentaires de la part de l'adulte. L'enfant, se rend compte, par lui-même, qu'il a correctement ou non utilisé le matériel. En revanche, l'adulte pourra lui dire "J'ai vu tous les efforts que tu as fait. Tu peux être fièr(e) de toi!".
D'autre part, dans la pédagogie Montessori, l'éducateur ne se place pas en "celui qui sait". Il ne juge pas. Il observe, il propose et il accompagne. Il n'y a, par exemple, aucunes notes de la maternelle au collège.
Enfin, le non-jugement permet que l'enfant s'auto-évalue sans s'en remettre systématiquement à l'adulte. Il développe ainsi sa confiance et son estime de lui-même. 

Et il en reste encore tellement à dire!!! 

mercredi 8 octobre 2014

Exposition: Niki de Saint Phalle

Cette semaine, nous nous sommes rendus à la surprenante exposition Niki de Saint Phalle qui se déroulera jusqu'au 2 Février 2015 au musée du Grand Palais. Des sculptures et des tableaux à foison dont certains sont très loin de ce qu'on connait habituellement. Plein de couleurs, de formes, du relief, du mouvement, de la lumière et des bizarreries;-). Il y en avait des choses à voir ;-)!






dimanche 5 octobre 2014

"Trésors cachés"

Emmi Pikler (Lòczy) disait que les objets usuels étaient les meilleurs jouets pour un jeune enfant parce qu'il apprenait ainsi à mieux connaître son environnement. Ce sont ce que j'appelle des "trésors cachés".
Je propose très régulièrement à Titouan de jouer avec:
- des tissus
- des couvercles de petits pots
- des flacons vides

Le tissu:
Sur le dos, le bébé peut lâcher le tissu sans risque de se faire mal. Sur le ventre, le jeune enfant va l'utiliser pour frotter par terre, cacher des objets dessous, etc. Dans un petit panier, j'ai rassemblé différents tissus que Titouan peut attraper très aisément. J'aime bien celui avec plein d'étoiles de chez Bagaille.



Le couvercle de petits pots:
Très intéressant pour le bébé car il est amusant à regarder et à manipuler. J.R.Appell, dans son dossier "Jeux et jouets", nous raconte: "Parfois, il tombe à plat, parfois sur la tranche et il tourne sur lui-même ; l’enfant, intéressé, recommence inlassablement, observe, la pince fine s’affirme (entre le pouce et l’index). Il se remet sur le dos avec l’objet dans la main, le regarde, le soupèse, le passe d’une main à l’autre, le lâche sur son ventre, tâtonne pour le reprendre. Il passe son doigt à l’intérieur, suit la courbure crénelée, s’attarde sur le creux au milieu, le retourne, promène son doigt sur la partie bombée, sur le rebord lisse. La richesse est grande. La bouche n’est pas en reste, outil de découverte pour le tout-petit.".
J'ai mis à la disposition de Titouan un petit panier avec différents couvercles et il y passe de très très longues minutes :-). D'ailleurs, il est autant attiré par le contenant que le contenu!


Le flacon:
Le bébé découvre le monde via ses sens et il apprécie donc tout ce qui va l’inviter à les développer.
Dans de nombreuses structures d’accueil de la petite enfance on retrouve un jeu très économique et qui plait particulièrement aux bébés de moins d’un an. Il vous suffira de garder précieusement les flacons vides qui ont contenu du gel lavant ou du shampoing par exemple. Rincez-les soigneusement et ôtez les bouchons que votre enfant pourrait avaler (mais gardez les car ils vous serviront par la suite). Disposez les dans un petit bac et proposez les à votre enfant. Celui-ci s’amusera à sentir les différentes odeurs et cela l’occupera un moment!
Il va également s'apercevoir que les flacons sont de différentes formes et va faire l'expérience qu'un flacon cylindrique peut rouler.
Certains flacons sont transparents et d'autres sont de couleurs, ce qui exerce le sens visuel du bébé.
J'ai présenté à Titouan chaque flacon séparément et je lui ai fait sentir les douces senteurs (pomme, monoï, fleur d'oranger, etc). Je les ai ensuite rangé dans le bac. Mon garçon a été captivé tout de suite. Il a voulu sortir les flacons un à un. Il s'est amusé à aller chercher ceux qui roulaient loin de lui. C'est une activité qui remporte un franc succès!
Dans quelques mois, il pourra s'amuser à ouvrir et fermer ces flacons. Ce qui présentera, bien entendu, un intérêt supplémentaire!
Les flacons deviendront inodores avec le temps, vous pourrez les proposer désormais comme jeux pour le bain. Et les remplacer;-)

D'autres idées de "trésors cachés" ici!

mercredi 1 octobre 2014

Communication gestuelle #2

Cela fait bientôt trois mois que nous avons commencé notre aventure avec la langue des signes. Pour le moment, il s'agit surtout que nous, parents, intégrions la LSF dans notre quotidien. Le plus difficile c'est de signer à chaque fois que l'occasion se présente. Pas facile quand nous avons les deux mains prises...!
D'autre part, lorsque l'on signe avec un tout petit de l'âge de Titouan, il vaut mieux s'armer de patience. Car, en effet, celui-ci ne va pas signer en retour avant de longs mois. Nous signons donc pour le plaisir de signer:-).
J'ai passé aussi pas mal de temps à trouver le "bon" signe. Parce qu'entre la Langue des Signes Française, la Langue des Signes Américaine ou la "Baby Sign", on s'y perdrait un peu!
Je me suis donc fiée en grande partie au dictionnaire Sematos qui est, pour moi, la meilleure référence dans ce domaine.
J'ai aussi acheté le livre "Mon imagier de la Langue des Signes Française" qui est destiné aux enfants mais qui est parfait lorsqu'on débute en LSF!



Nous utilisons de plus en plus de signes et Titouan nous observe. Il semble amusé et intéressé. 
Voici les nouveaux signes appris depuis le début du mois d'Août: 
- Se laver
Pipi
Caca
- Papa
- Chien
- Chat
Sans oublier quelques signes que l'on retrouve dans les chansons en LSF telles que "Petit escargot" par exemple:
- Dos

Prochainement, les signes suivants feront parti de notre quotidien:
- Avoir mal
- Avoir peur
- Être en colère
- Être triste
Merci
S'il te plaît

Et pour petit rappel, nos premiers signes sont ici!

Et vous, où en êtes-vous?