samedi 15 mars 2014

Un espace pour l'activité

Maria Montessori a réfléchi à un espace entièrement consacré à l'activité du bébé. Elle encourage l'autonomie et la liberté motrice, et rejoint ainsi la pensée d'Emmi Pikler (Lòczy).

Cet espace, appelé "Nido", est composé principalement d'un matelas posé au sol, d'un miroir, d'une étagère basse où sont rangés les objets à observer, à saisir et à manipuler. Et enfin d'un cadre avec une image. 



Le jeune enfant y fait ses premières expériences sensori-motrices. Il y découvre son corps dans une position qu'il maîtrise (allongé donc) et dont il est exempt de toute contrainte physique (transat, cocoonababy, etc.).
Son attention est aussi portée sur ce qu'il entend et sur ce qu'il voit. Il observe un mobile, la lumière, le mouvement.
L'adulte, lui, alterne des temps où il se rend disponible pour encourager le bébé dans ses expériences et lui proposer différents objets ou, au contraire, reste à distance pour l'observer.

Cet espace ne devra pas être encombré de nombreux objets afin de ne pas multiplier les sollicitations. Chaque élément sera adapté à l'évolution du tout-petit et à ses nouveaux centres d'intérêt afin d'encourager sa curiosité et de l'inviter à faire des expériences nouvelles. L'objectif étant de lui donner des occasions de se concentrer.

Le matelas d'activité est distinct de celui pour dormir. Il peut être placé à même le sol ou sur un tapis.

Un miroir est placé derrière le matelas afin que le bébé puisse se voir et avoir une vision globale de sa chambre. Allongé sur le ventre, il sera motivé pour relever la tête et muscler ainsi son cou, son dos, ses bras...Le miroir contribue également à la prise de conscience de soi.



Une étagère basse est installée non loin du matelas. Dans un souci de clarté pour l'esprit du nouveau-né, peu d'objets sont proposés: un ou deux hochets, une balle, un livre.
Les jouets choisis sont de qualité et intéressants à manipuler. Privilégiez des objets aux matières et aux couleurs variées afin de développer les sens du bébé.
Progressivement, les objets se multiplieront mais seront toujours présentés de manière esthétique et ordonnée.

Un à trois cadres peuvent être accrochés au-dessus de l'étagère. On peut aussi y placer un second miroir. Leur présence encouragera le bébé à se redresser en prenant appui sur l'étagère.

Aucun commentaire: