dimanche 30 mars 2014

Choisir un livre selon Maria Montessori





Les livres font partie intégrante de la culture de votre enfant. 
Sa première approche et sensuelle et désacralisée. C'est pourquoi, il est préférable de choisir des livres robustes qui pourront supporter les expériences de votre enfant.
Lors des premières histoires, le bébé sera sans doute très sensible à votre voix qui raconte.
Il n'y a pas une façon de raconter mais il y en a plusieurs...Et c'est très enrichissant pour lui!
A vous de voir laquelle convient le mieux à vous et à votre petit.
Toutefois, il est préférable de s'en tenir au texte pour que votre enfant ait la joie de retrouver les mêmes mots et de pouvoir ainsi anticiper le fil de l'histoire.
Maria Montessori aborde le sujet de la littérature enfantine et notamment de l'importance de proposer aux très jeunes enfants des histoires concrètes et des images réelles.
En effet, le tout petit construit sa vision du monde à travers son environnement et ce que l’adulte lui montre à voir. Il travaille à comprendre ce qui l’entoure. Pour l’y aider, pas de lapin vêtu d’une salopette et qui fait des crêpes donc ! Du moins, pas tout de suite.
Choisissez plutôt des histoires qui vous parlent ou qui vous touchent, car, ne l’oublions pas, c’est en partie vous qui transmettrez ou non le plaisir de lire tel ou tel livre.
La qualité des illustrations, la poésie, la rythmique, la beauté du texte et la richesse des techniques est aussi à prendre en compte.
Raconter une histoire à un jeune enfant est un moment riche de découvertes et de partage. 
Du lien se crée et c'est important d'en prendre conscience!
En attendant que la distinction réel/imaginaire soit bien présente (ce qui arrive aux alentours des trois ans de l’enfant environ) vous retrouverez régulièrement sur ce blog une sélection de livres qui correspondent à la pédagogie Montessori.

Mes premières sélections: 

Noir sur Blanc de Tana Hoban est l’un des imagiers d’une série de livres simples et précis qui jouent sur les contrastes. On peut y voir très clairement différentes silhouettes familières.

2 petites mains et 2 petits pieds de Mem Fox et Helen Oxenbury est un adorable livre. Le texte se présente sous forme de ritournelle et les illustrations sont toutes douces. 

Love you forever de Robert Munsch est LE livre pour enfants le plus célèbre aux Etats-Unis. Il raconte avec tendresse, simplicité et humour l'amour qui unit un parent et son enfant.

Beaucoup de beaux bébés de David Ellwand est un joli imagier photos sur les bébés. A la fin, un miroir vient amuser le petit enfant qui peut à son tour participer à l'histoire. (cf.photo)

Le premier livre de bébé de Gyo Fujikawa retrace tous les moments de la vie de bébé. 

Pour en savoir plus sur la littérature enfantine, vous pouvez vous rendre sur le site d’A.C.C.E.S où vous retrouverez une vidéo très intéressante qui rend compte de l’importance du livre dans le développement du tout petit. 

Vous pouvez aussi vous procurer Les livres c’est bon pour les bébés de Marie Bonnafé.

4 commentaires:

Carole a dit…

On peut lire des livres à un bébé de 1-2mois?
Carole

Amélie a dit…

Un article très complet et vraiment super intéressant ! Hâte d'en découvrir plus sur les livres que Titouan aime !

Déborah Defaux a dit…

Oui bien sûr! Et même avant! La réaction diffère d'un bébé à un autre mais tous sont déjà sensibles à notre voix qui raconte, à une image particulière. Titouan s'est, quant à lui, intéressé à la lumière produite par le miroir et aux contrastes du noir et du blanc. De manière générale, entre 0 et 6 mois, le bébé aime les objets brillants, en mouvement, offrant des contrastes de couleur ou produisant des sons. Il faut s'adapter à chaque bébé et proposer des livres que nous pensons attractifs pour lui.
Bises!

altahine a dit…

Encore un point qui me tient très à coeur en tant que maman prof de lettres... Très belle sélection, je note tout ! Je n'ai pas encore commencé les lectures avec mes bébés, mais ça ne saurait tarder. En fait, je n'avais pas assez de place dans ma valise pour emporter des livres, et ici (à Cotonou) l'offre est chiche, mais je commence une liste au père Noël. Merci pour votre aide !