mercredi 22 mars 2017

Livre: L'homme au camion

"L'homme au camion", de Bruno Munari est un album original et atypique. Une jolie création!
L'histoire? Marco, l'homme au camion, veut apporter un cadeau à son fils pour son troisième anniversaire. Mais il va lui arriver toute une série de petits incidents qui vont l'obliger à changer de moyen de transport. À dix kilomètre, le camion s'arrête...Il le démonte et il en sort une voiture! À 9 kilomètres, la voiture s'arrête aussi... À 8 kilomètres, Etc. Et ce jusque chez lui!
Et enfin la joie pour le jeune lecteur de découvrir ce qu'il y avait dans le paquet!
Les pages sont de plus en plus petites, en corrélation avec les moyens de transport rencontrés.
Les chiffres sont présentés dans un ordre décroissant.
La mise en page de l'album est assez particulière et nous donne l'impression d'un livre "bidouillé", assemblé par l'auteur lui-même. C'est le cas pour l’œuvre générale de l'artiste d'ailleurs (cf. "Bonne nuit à tous")!
L'album est bien apprécié de Titouan qui aime tellement "tout ce qui roule"!!
Malheureusement, il est vendu très cher...C'est donc un album que nous empruntons régulièrement à la bibliothèque!!

Bon mercredi à vous :)





vendredi 17 mars 2017

Des lapins blancs et "Le livre à compter de Balthazar"

Aujourd'hui, je vous partage un petit DIY en lien direct avec l'album "Le livre à compter de Balthazar - À la poursuite du lapin brun."

Titouan a découvert ce joli album il y a peu, et autant dire qu'il accroche vraiment bien!
L'histoire? Balthazar et Pépin partent à la recherche d'un lapin brun. Sur leur chemin, deux yeux bleus, trois lapins blancs, quatre poules, etc. Et ce, jusqu'à 10. Le chiffre y est écrit en gros et il y a même une petite flèche qui indique le sens du tracé.
Finalement, Balthazar et Pépin ne trouvent aucun lapin brun! Mais dans leurs rêves ils ont attrapé cent lapins blancs!
Une jolie façon poétique et ludique de faire connaissance avec les chiffres!

J'ai souhaité proposer à mon garçon un jeu en lien avec l'album et son intérêt grandissant pour les chiffres.
Pour cela, j'ai préparé une pâte auto-durcissante. La recette est toute simple!
Il vous faudra:
- 1 dose de fécule de maïs
- 2 doses de bicarbonate de sodium,
- 1 dose d'eau froide.

Mélanger la fécule de maïs et le bicarbonate de sodium. Ajoutez l'eau, mélangez bien, et chauffez à feu doux.
Lorsque vous obtenez une pâte qui se décolle des bords, c'est prêt!
Placez votre pâte dans un bol et couvrez en attendant que ça refroidisse. Voilà!

Titouan a patouillé un moment. La pâte est vraiment très agréable et facile à manipuler. Elle ne colle pas aux doigts, elle est douce et lisse.
Puis, j'ai sorti un emporte-pièce en forme de lapin. Mon garçon a adoré! Nous en avons fait une vingtaine et nous avons laissé sécher! (En 24H c'était bon).

L'objectif futur de ce jeu est d'associer les lapins à des chiffres (issus d'un puzzle "Chiffres" par exemple).
Mais avant tout, l'idée est que son enfant JOUE avec les quantités! Et j'ai fort à parier que le côté affectif soit plus ludique que de simples jetons...
Pour la photo, les petits lapins sont parfaitement mis sous le chiffre correspondant. Or, pour le moment, Titouan promène les petits lapins, les compte spontanément, m'en donne un, deux ou trois, etc.

 Prêts pour un atelier numération et/ou pâte auto-durcissante ;)?


mercredi 15 mars 2017

Livre: Quand il pleut

"Quand il pleut", de Junko Nakamura, est un album poétique et tout simple. Tellement simple qu'il se lit avec bonheur.
L'histoire? Il pleut. Maman court ranger le linge, le chien s'ennuie, les oiseaux sont à l'abri, l'enfant goûte la pluie, le chat est bercé par la pluie...Puis, il s'arrête peu à peu de pleuvoir. Papa remet le linge, le chien court jouer dehors, etc. 
Les illustrations au tampon sont aussi douces qu'originales. Très inspirantes aussi pour un atelier créatif avec son enfant!
Titouan aime beaucoup cet album que nous empruntons régulièrement à la bibliothèque depuis ses 2 ans!





Vous appréciez vous aussi?
Bon mercredi avec "Chut, les enfants lisent"! Bonne soirée :)

vendredi 10 mars 2017

Nos lectures du moment #1

Cela fait un moment que je n'ai pas consacré un article à la littérature enfantine!
Aujourd'hui je vous partage donc certains coups de cœur de mon garçon de trois ans. La majorité a été empruntée à la bibliothèque!

- "Le livre à compter de Balthazar", de Marie-Hélène Place et Caroline Fontaine-Riquier.
Titouan aime beaucoup compter ces derniers mois (dans un ordre qui lui est propre, hein ;)!) et adoore les aventures de Balthazar. Il s'est aussi complétement pris d'affection pour les lapins! Alors, forcément, cet album aux jolies illustrations ne pouvait que lui plaire!
J'y reviendrai bientôt avec un petit DIY!


- "Pas le temps", d'Anne Crausaz.
Des fourmis qui se dépêchent de chiper toutes les graines des poules avant que celles-ci ne reviennent!



 - "L'homme au camion", de Bruno Munari.
Cet album rencontre un franc succès!! C'est LA lecture du soir :)!



 - "Quand il pleut", de Junko Nakamura.
La technique employée (empreinte) pour les illustrations est tout à fait originale! Inspirant pour des moments créatifs en famille!


Et Loup (1 mois) a découvert "Noir sur Blanc"!! Et c'est bien sûr Titouan qui lui fait la "lecture" ;)!

Vous souhaitez en savoir un peu plus sur l'un d'entre eux? Dites-le moi, j'essaierai d'y consacrer un article détaillé!
Bonne soirée :) 

dimanche 5 mars 2017

Cadeaux pour ses trois ans

Voilà que Titouan a fêté ses trois ans!! Déjà!
Je vous fais alors part de certains cadeaux reçus et qui pourraient également plaire à votre enfant, âgé de 3 à 6 ans!

- Des cloches musicales:

- Des boîtes à odeurs:
- Le jeu "Moza Boo":



- Un "Jeu de marteau",

- Un puzzle "Chiffres",

- Des albums! (Je vous en parle bientôt!)

- Un abonnement d'un an à la revue nature "Petite salamandre".

Mais aussi du matériel pédagogique ("Les histoires à raconter", puzzles de zoologie, lettres rugueuses) mis en réserve ;)!

Pour d'autres idées, vous pouvez (re)lire cet article. (Titouan n'a d'ailleurs pas tout reçu pour cette occasion. Certains jeux sont encore bien au chaud et attendent d'être offert au bon moment ;)!)

À très bientôt!

mardi 28 février 2017

Ce mois-ci #Février 2017

Ce mois de Février a été un mois riche en émotions chez nous!!

Il y a eu...
- le meilleur jouet du monde entier ;),
- la naissance de Loup ♥♥,
- nos débuts à 4,
- nos 9 ans d'amoureux!,
- des bisous, des câlins, des mots tendres de Titouan,
- des émotions qui s'expriment haut et fort...!,
- des sorties à pieds, en draisienne, en trottinette, au square et au Parc!,
- de la musique, de la danse, du dessin, des heures et des heures de jeu,
- un pique-nique et un goûter entre amis pour fêter l'arrivée de Loup parmi nous,
- des premières balades à vélo,
- des après-midis chez ses grands-parents pour Titouan,
- un anniversaire qui se prépare... 

Je vous souhaite un très joli mois de Mars :)

dimanche 26 février 2017

Frères et soeurs sans rivalité # Chaque enfant est unique

Pour le premier "volet" concernant la relation "Frères et sœurs", je vous parlais de l'accueil des sentiments.
Aujourd'hui, voici quelques outils proposés par Adele Faber et Elaine Mazlish pour nous aider à éviter la comparaison et nous inviter à reconsidérer l'idée qu'il faudrait donner de façon égale à nos enfants.

Comparer deux enfants peut vite arriver, sans même que l'on s'en aperçoive:
"Manon est comme ça. Son frère, lui, pas du tout."

Comment éviter de comparer défavorablement ou favorablement deux enfants:
En décrivant!
Décrivez le problème ou ce que vous voyez, sans mentionner le frère ou la sœur.
Au lieu de: "Pourquoi ne peux-tu pas suspendre tes vêtements comme ton frère ?"
Vous pouvez plutôt dire: "Je vois un manteau tout neuf par terre"
Ou décrire ce que vous ressentez: "Ça me contrarie."
Ou décrire ce qui doit être fait :" La place de ce manteau, c'est dans la penderie."

Idem en ce qui concerne les comparaisons qui seraient flatteuses pour l'un d'entre eux.
Au lieu de: "Tu es tellement plus ordonné que ton frère", vous pouvez simplement vous "contenter" de décrire ce que vous voyez ("Je vois que tu as suspendu ton manteau.") ou de verbaliser ce que ce comportement vous apporte de positif ou d'agréable ("J'apprécie ça. J'aime voir notre hall d'entrée bien rangé.").

Ces comparaisons qu'elles soient en faveur ou en défaveur de l'un ou l'autre, amène les enfants à se juger entre eux, à se sentir supérieur/inférieur, mieux ou moins aimé, etc.
Elles n'amènent jamais rien de bon.

Enfin, les enfants n'ont pas besoin d'être traités également. Chacun a besoin d'être traité de façon distincte.
Chaque enfant est unique. Aussi, au lieu de donner des quantités égales: "Voilà. Maintenant, tu as exactement autant de raisins que ta sœur."
Vous pouvez plutôt dire: "Veux-tu juste quelques raisins, ou en veux-tu beaucoup?". Cette formulation répond alors au besoin de chacun.

Au lieu de démontrer un amour égal: "Je t'aime exactement comme ta sœur."
Montrez à chaque enfant que vous l'aimez de façon spéciale: "Il n'y a qu'un seul TOI dans le monde entier. Personne ne pourrait jamais prendre ta place."

Au lieu de donner votre temps de façon égale: "Quand j'aurai passé dix minutes avec ta sœur, je passerai dix minutes avec toi."
Consacrez un temps qui correspond au besoin: "Je sais que je passe beaucoup de temps à revoir la rédaction de ta sœur. C'est important pour elle. Dès que j'aurai terminé, je veux que tu me dises ce qui est important pour toi."

Il serait ensuite erroné de penser que le parent ne peut avoir de préféré. Ce serait alors oublier qu'entre un enfant et un parent il s'agit avant tout d'une rencontre. Chaque enfant est différent de par son tempérament, sa personnalité, ses centres d'intérêts, etc. Et chaque parent aussi.
La relation parent/enfant est donc différente en fonction de l'alchimie, la complicité, qui se créent au fil du temps.
Adele Faber et Elaine Mazlish conseillent alors de se poser réellement afin d'être au clair avec soi-même. En reconnaissant intérieurement "son préféré", le parent pourra alors éviter d'aller à l'extrême inverse en essayant maladroitement d'équilibrer les choses.

Si le sujet vous intéresse, je ne peux (encore une fois!) que vous conseiller la lecture de "Frères et sœurs, sans rivalité" où toutes les idées y sont, bien entendu, nettement plus approfondies!
J'espère que cela vous aura donné quelques pistes de réflexion :). N'hésitez pas à partager les vôtres ainsi que votre expérience en commentaire!

À tout bientôt :).